Saskia

Gracieuse interview de Saskja

J’ai rencontré Saskja sur Twitch, instagram assez régulièrement. Il était normal que je lui propos de passer sur ma table de kiné ! 

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Auteur / Autrice

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

 

1.    As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?
(dans ta vie personnelle, professionnelle, pour toute tâche ingrate, etc.)

Un assistquoi ? Qu’est-ce que c’est, ça se mange ?  Non, je suis seule pour tout gérer. Pour les rares fois où l’on a voulu m’aider, les gens pensaient me connaître et au final ça s’est mal passé parce que ça ne me correspondait absolument pas donc pour le moment, je fais tout toute seule, non pas sans larmes ou crises de nerfs mais au moins je ne peux m’en prendre qu’à moi-même.

 

2.    Quel est ton objet fétiche ?
(Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

Compliqué de répondre à cette question, je n’en ai pas. J’ai beau fouiller au plus profond de ma mémoire, je ne vois pas, je n’ai jamais eu de doudou non plus, à croire que je suis sans cœur à ne m’attacher à rien héhé.

 

3.    Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?

Un point de rdv pour commencer et après je pense que l’on avisera. Suivant nos gouts on essayera de trouver quelque chose qui convient aux deux.

 

4.    Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Quelqu’un qui ne se contente pas de simplement dire « c’est bien » ou « c’est nul » sans développer. Un.e lecteur.rice qui arrive à dire pourquoi tel passage plaît et à l’inverse, pourquoi un moment ne plaît pas. Un retour de lecture construit peut grandement aider l’auteur.e. Mais je pense que ce qui fait le plus plaisir, c’est d’entendre un.e lecteur.rice dire que vous lui avez redonné le gout à la lecture avec votre livre.

 

5.    Un de tes personnages à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

Hmm la majorité de « mes » lecteurs.rices connaissent déjà Artanïs donc je vais m’adresser à Brenna, un des personnages d’« Eaux Téméraires ». Alors poulette, accroche-toi hein, ça va bien se passer (ou pas), juste, ne me tape pas s’il te plait. Des bisous !

 

6.    Décris-nous ta position préférée.
Pour écrire ?

Ah zut, c’est au singulier, me voilà bien embêtée. (oh ça rime) Je ne peux pas rester en place c’est horrible ahah, du coup je n’ai pas de position préférée, oupsie.

 

7.    Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?
Satin, dentelle, coton ?

Si je suis dans le train, j’ai mes habits « de tous les jours » (oui, j’écris beaucoup dans le train, enfin, j’écrivais beaucoup dans le train). Mais sinon, une tenue ample qui ne me gêne pas. Un kigurumi par exemple.

MARDI – Jour de Mars – Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

 

1.    Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

J’espère que ma réponse ne sera pas comptée en tant que joker, mais vraiment, je n’en ai pas… rien ne me vient à l’esprit, désolée.

 

2.    En musique ou non ?

Pratiques-tu l’écriture en musique ou non ?

Je ne fais rien sans musique, je vis musique, je travaille musique, j’écris musique et je lis musique. Ah si, par contre, je ne vais pas aux wc en musique. Voilà, ça convient comme réponse ?  

 

3.    Comment peut-on te séduire ?

Je n’ai point envie que l’on me séduise… donc ça risque d’être compliqué ^^’

 

4.    Lis-tu en Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?
(Ou si tu ne lis pas : Adepte aux films TV ou écran ? Ou juste le son pendant que tu fais autre chose ?)

La majorité de mes lectures se font sur papier mais quand il s’agit de lectures betas, c’est sur ordi. J’avoue idolâtrer (peut-être un chouïa trop fort comme mot quoi que…) l’objet livre en physique, je ne sais pas, j’ai besoin de pouvoir tourner les pages manuellement et de le tenir.

Il fut un temps, (oui là comme ça on dirait que j’ai de longues années derrière moi alors qu’il n’en est rien), j’aimais beaucoup regarder les films au cinéma mais maintenant, je suis souvent déçue alors je préfère les regarder quand ils passent sur la boite à images.

 

5.    Lis-tu des confrères ?
Oui et d’ailleurs, certaines découvertes sont vraiment des pépites. Il ne faut pas avoir peur de lire des auto-édités.

 

6.    Lis-tu des notices ?
Même de jeux vidéos

Notiquoi ? ça aussi ça se mange ?

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

 

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

 

1.    Ton signe astrologique ? Je dis régulièrement dans mes horoscopes que certains signes sont moins animés que d’autres, qu’en penses-tu ?

J’ai l’impression que chacun tourne les signes à son avantage. Personnellement je suis bélier ascendant sagittaire, est-ce un bon mélange, aucune idée mais ça me plaît.

2.    Comment inventes-tu tes titres ?

Houla, ils font du chemin mes titres. Je commence sans titre, puis je mets un titre que je vais garder pendant longtemps (d’ailleurs, mes lecteurs alphas n’ont jamais le titre définitif) et d’un coup j’ai un titre qui me vient où je me dis « lui, il colle parfaitement ».

 

3.    Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?

Etant donné que je fais tout, je passe plus de temps à préparer mes posts qu’à regarder ce que font les autres, surtout depuis les dernières maj par exemple sur insta, il suffit que j’aille répondre à un dm avant de voir qui a posté quoi pour que les posts se hâtent de disparaître au profit de nouveau posts et je loupe tellement de choses… C’est mal fichu je trouve. Mais régulièrement, je propose des mini-jeux, c’est plutôt cool pour l’interaction.

 

4.    Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?

Pour une âme de coach je ne sais pas, il faudrait d’abord que j’en ai une héhé mais il m’est déjà arrivé d’aider un.e auteur.e et justement je trouve cela très intéressant de se retrouver côté « mentor » si l’on peut dire ça comme ça, après avoir nous aussi eu besoin d’un mentor. D’ailleurs, n’ayez pas peur de demander de l’aide, c’est normal de ne pas tout comprendre et de se poser des questions, si on peut y répondre, c’est avec plaisir qu’on le fera. Personnellement, je n’ai jamais mangé personne. (enfin, pas encore)

 

5.    Jusqu’où irais-tu pour un salon ?

Distance, demandes, etc…

Un salon… qu’est-ce donc déjà un salon ? Blague à part, ayant publié en pleine apocalypse mondiale, je n’y ai pas encore songé je dois bien avouer.

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

 

1.    Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

Qu’il faudrait commencer par le lire pardi ! Allez, hop hop hop.

 

2.    Où peut-on te trouver sur Internet ? (Réseaux sociaux, site, salons…)
Ton adresse postale ? hé hé hé  (tu peux donner les adresses pour aider à les trouver plus vite)

Je suis principalement sur instagram (saskja_stjarna) mais on peut également me retrouver sur twitter (SaskjaStjarna).

Et peut-être un endroit un peu moins « commun » pour une auteure, je suis aussi sur twitch pour ce qui est des illustrations twitch.tv/saskjastjarna

Pour l’adresse postale, disons… pas très loin d’un célèbre parc d’attractions, tenu par des souris.

 

3.    Combien de temps pour conclure ?
Ton livre, bien sûr !

Cela dépend. J’ai commencé le premier tome d’Álfur Sögur en 2012 et le point final a été posé en 2018. Entre temps j’avais déjà commencé le tome 2, tome 3 et un prequel. Concernant le premier tome d’Eaux Téméraires, j’ai commencé à écrire fin septembre 2019 et le point final a été posé en aout 2020. Alors, certes, il est moins épais qu’AS mais il me fallait justement un second souffle, un changement d’univers pour mieux reprendre AS.

 

4.    Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Les réseaux sociaux et le bouche à oreille ça compte ?

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

1.    Chocolat Suisse ou Belge ?

Ma moitié belge reprend soudainement le dessus pour cette question, étonnant, non ?

 

2.    Pastafariste ou d’une autre religion ?

Tant que le ciel ne nous tombe pas sur la tête…

 

3.    Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

Au risque de décevoir, je ne cherche pas à séduire qui que ce soit. Bonjour, ici le côté pas drôle de Saskja.

Saskia

SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

1.    Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Le « liquide » solide billets oui, sinon pour le reste, je ne sais pas quelle case cocher sur ma feuille des impôts, ça pose un chouïa problème. Après, le jour où il y a une case « paiement par chocolat chaud » pourquoi pas.

 

2.    Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

Avant de voir « en pâtes », je t’avoue que j’ai levé un sourcil. Mais là encore, même soucis que pour le chocolat chaud, à déclarer c’est pas simple. Et je ne suis pas certaine que le service des impôts soit très content si je leur envoie une partie de mes pâtes gagnées au moment de payer.

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce.
Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche pour parler de ce qui t’intéresse et conclure cette interview. En 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

 

1.    Au resto, entrée ou dessert ?

Pourquoi choisir lorsque l’on peut avoir les deux ? Le mieux pour moi c’est d’ouvrir le bal avec un petit glissando de harpe dans une flûte, histoire de commencer en douceur et de se rafraichir les idées. Puis, quelques pages à grignoter avant le plat de résistance qui se composera sûrement d’une bonne séance d’écriture accompagnée de sa sauce musicale et de ses petits dessins pour que ce soit plus digeste. Ensuite, un peu de peinture, en croute ou non, étalée sur une toile. Il est maintenant temps de passer au dessert, pièce maîtresse de ce repas, constituée de la couverture, sur son lit de couleurs, reposant sur une assiette graphique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.