Pâques

Gracieux horoscope de Pâques 2020

Voix off de l’assistant : — Gracieuse, j’ai eu une idée !

‒ Non, pas la gamine de la voisine ! (Pour ceux qui n’ont pas lu l’horoscope de l’année précédente où elle intervint, c’est ici)

Voix off : — Rassurez-vous, sa mère l’a casée chez la grand-mère. Il faudra préparer un séjour chez le kiné pour la pauvre vieille. Ah non, depuis, le covid-19 a fait son apparition, entre le moment où cet horoscope vous a été inspiré et le moment où nous le diffusons. Donc, si elle l’a avec elle, elle aura le droit à une double séance, kinésithérapie à l’hôpital avec un joli virus qui va l’acheter. Doublé gagnant. Bref, je vous parlais de mon idée pour l’horoscope de pâques. Vous allez écrire des lettres ! Comme vos gracieux courriers ! Commençons. Ainsi, nos lecteurs liront du premier au dernier signe pour apprécier tout l’horoscope, comme ils ont l’habitude de les lire.

— Pardon ?

Voix off : — Laissez-vous guider, vous allez voir, tout va bien se passer.

— Oh ! C’est moi qui dis ça d’habitude ! Jeune freluquet !

Voix off : — Ecoutez, que diraient les béliers aux poissons d’avril ?

 

BÉLIER

Ben courez si un des poissons d’avril est collé dans le dos d’un bélier !

Voix off : — Mais encore ?

— Quoi tu veux que je leur fasse la totale ?

Voix off : — D’après vous ?

— Bon, c’est parti, installe-toi confortablement, ça va swinguer.

Chers poissons d’avril, les béliers vous aiment. Surtout quand ce sont eux qui vous découpent, vous écrivent dessus une blague stupide et vous collent sur le dos d’une autre personne. Appréciez leur inventivité et restez beaux. Avant d’être chiffonnés et mis dans une poubelle. Oui, vous faites partie de l’art éphémère.

 

Petit aparté pour vous proposer l’horoscope lu par Gracieuse, seule, si vous voulez voir sa première vidéo

 

TAUREAU

Tout comme vous, les chocolatiers, les taureaux vous aiment aussi, surtout lorsque vous leur produisez des jolies créations thématiques autour de pâques, que ce soit des œufs, des poules, des lapins, ils mangeront tout.

Voix off : — Vous aussi, par ailleurs…

— Silence, écris, toi. Bon, j’en étais où ?

Voix off : — Au fait de manger les créations des chocolatiers.

— Ah oui ! Lorsqu’il s’agit de chocolat, mes chers artistes de ce que la terre a jamais porté de meilleur, je suis de tous les signes. Vous pouvez donc m’envoyer vos créations à mon adresse habituelle, je me ferais un plaisir de les goûter et d’écrire un article à leur propos sur mon blog et mon inst…

Voix off : — Mais c’est fini oui ? Passons à l’agneau de pâques !

GÉMEAUX

— L’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ?

Voix off : — Mais non, vous n’allez pas oser !

— Bah pourquoi ?

Voix off : — Parce qu’on ne parle pas de religion, et on ne la moque pas !

— Tu as peur d’un attentat ?

Voix off : — Restons politiquement corrects, c’est tout.

— Alors tu préfères qu’on parle de ces petites bêtes qu’on élève juste pour qu’elles soient tuées et mangées et servies à table dans un repas familial ?

Voix off : — Je vous demande d’écrire une lettre aux agneaux de pâques, ce n’est pas compliqué !

— Bah autant qu’ils écrivent leur testament, pauvres petits qui ont à peine tété leur mère.

Voix off : — Passons alors à la poule, alors !

CANCER

— La poule de luxe ?

Voix off : — Non, la poule en chocolat ! Allez, je commence pour vous, chère Poule…

— Pourquoi une seule ? Nous pouvons parler à toutes les cocottes, quand même ! Ce sont des poules de luxe, puisqu’elles sont en chocolat.

Voix off : — Joli ! Et donc, que dois-je leur écrire ? Chères poules de luxe en chocolat…

— Elle est où la poulette ? Ah ah !

Voix off : — Non, je ne relèverais pas cette allusion à Kaamelott

— Admets qu’elle est bien placée quand même. Les natifs du cancer m’applaudiront.

Voix off : — Bon, elle va arrêter de me gonfler, la vieille, et elle va me les pondre, ses lettres ?

— Arrête, tu m’excites.

Voix off : — Lettre aux œufs ! Maman ne va pas être contente !

LION

— Chers œufs, comme vous le savez, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. N’est-ce pas mon petit bouchon ? Je ne te casserai pas, ne t’inquiète pas, je te rendrais entier à ta maman.

Voix off : — Pas ce soir, nous devons terminer l’horoscope. Et puis j’ai mal à la tête.

— Demain alors ?

Voix off : — Si vous me terminez ces lettres. Donc, chers œufs…

— Qui fut le premier ? Vous pouvez parler, maintenant, fut-ce vous ou la poule ? Parce que finalement, si la poule ne vous pondit pas, vous ne pûtes être présents et ainsi former d’autres poules. Brisons-là ce débat stérile, nous avons un œuf à peler à propos d’autres sujets avant que d’aborder celui-ci, hautement philosophique avec mon assistant. Pourquoi le chocolat s’est-il volatilisé de mon assiette ? Hum ?

Voix off : — Je suppose que vous allez parler aux lions de tondre un œuf ?

— C’est une idée, oui. Pendant ce temps, fais apparaître du chocolat, petit magicien de mon cœur.

 

 

VIERGE

Voix off : — Les vierges vont pouvoir déguster la lettre aux lapins.

— Ah, les lapins ! Vaste sujet, entre celui qui a tué un chasseur… Tu ne peux pas connaître, ce n’est pas de ton âge, Chantal Goya.

Voix off : — Elle n’a pas été sortie de la naphtaline ces derniers temps ?

— Dis donc, un peu de respect pour Chantal, l’idole de toute une génération !

Voix off : — Elle ne toucha pas mon cœur comme le fait encore aujourd’hui ma chère Nana Mouskouri.

— Du calme, mon lapin. Donc, chers vierges, poser un lapin n’est pas dans vos habitudes, encore moins s’il est en chocolat. Vous n’êtes pas des lapins de 6 semaines, donc, vous êtes moins naïfs que vous en avez l’air. Même si un bon petit lapin au pruneau vous fait chavirer, surtout s’il est servi avec un déguisement à grandes oreilles.
Voix off : — Elle nous fait le coup du lapin, je n’y crois pas… Elle ne vaut pas un pet…

— Pet de lapin ! Tu vois que tu t’y mets, mon petit bouchon !

BALANCE

— On continue ! Je suis chaude comme une baraque à frites, c’est une excellente idée, le coup des lettres !

Voix off : — Savez-vous que nous n’en avons écrite aucune encore ?

— Sans blague ? Allez, on s’y met alors ! Hop hop hop !

Voix off : — Alors écrivez une lettre aux pâtes

— Mais non ! Je ne peux pas écrire aux pâtes ! Comment trouver les mots justes, les expressions qui vont le mieux décrire la saveur d’une pâte fondant dans la bouche ? Les balances approuveront probablement mon propos, une bonne pâte, al dente, accompagnée d’une petite sauce bolognaise de derrière les fagots, avec un petit verre de vin, juste aromatisé comme il faut pour mieux sentir la délicatesse de cet aliment divin qui…

SCORPION

Voix off : — Les cloches, alors ?

— Ah, ne viens pas me sonner les cloches parce que je n’ai pas encore écrit de lettre ! Crois-tu que l’inspiration vient si facilement ? Je suis en manque de chocolat, de toute manière, ma créativité est donc au plus bas.

Voix off : — Où est l’assiette que je vous… J’ai compris. Réfléchissez à ce que les scorpions pensent des cloches.

— Pas d’insulte, chenapan !

Voix off : — S’il vous plaît, une petite lettre…

— Q !

 

 

SAGITTAIRE

Voix off : — Je ne goûte pas le sel de cette plaisanterie !

— C’est pour qui, la lettre suivante ?

Voix off : — Vous parlez du R ?

— Oh, dans mes bras !

Voix off : — Non non, nous devons écrire aux grands-mères des sagittaires.

— Bah ! On parle de la taille des enveloppes à donner pour leurs pâques ?

Voix off : — Mais non ! Les petits-enfants ne vont pas voir les grands-parents pour avoir des enveloppes, mais pour avoir du…

— Chocolat ? Bah tu vois ?

Voix off : — Et ma lettre, alors ? Chers grands-mères, vos petits-enfants…

— Sagittaires ne sont pas des cochons à engraisser. Ils ne se dépensent pas assez pour…

CAPRICORNE

Voix off : — Justement ! Lettre aux estomacs

— Mais voyons, il n’y a pas que les estomacs des capricornes qui doivent nous inquiéter  ! Tous les estomacs sont fragilisés par cet excès de chocolat, d’agneau, de bons petits desserts préparés par les grands-mères ravies d’avoir leurs petits-enfants à table !

Voix off : — Alors écrivez une lettre à votre pauvre estomac surchargé par l’excès de chocolat qu’il vient d’absorber sans même comprendre ce qui lui arrivait

— Bah ! Il a l’habitude, le brave ! Aujourd’hui, je n’ai même pas mangé un kilo !

VERSEAU

Voix off : — La journée n’est pas finie, ma chère. Continuons donc par une jolie lettre au printemps.

— Ah le printemps ! La sève monte, les bourgeons éclosent… Les fleurs vont commencer à arriver, à remplacer les perce-neige, et nous allons pouvoir varier nos dégustations de chocolat en mangeant des pralinés à la violette ou à la rose et ainsi…

Voix off : — rédiger une jolie lettre pour remercier le printemps de nous offrir tous ces bienfaits en plus d’une nature qui s’éveille et voit fleurir les cacaotiers ?

— Ils fleurissent au printemps ?

Voix off : — Si vous leur écrivez une jolie lettre, oui !

POISSON

— Arrête de me déconcentrer, je sens que ça vient.

Voix off : — Alors vous allez pouvoir écrire une lettre au dragon de Mons ?

http://www.doudou.mons.be/

— Ah, si tu me lances sur le Doudou…

Voix off : — Non, ne commencez pas à chanter ! Nous avons parlé d’écrire une lettre au dragon !

— Et pourquoi pas à Saint-Georges, d’abord ? C’est lui qui va délivrer la cité !

Voix off : — Parce que c’est le dragon qui se fait toujours tuer ! Allez, courage, le dragon, il reste 40 jours avant de repasser au combat contre Saint Georges.

— C’est normal, c’est le mal qui menace la ville ! Il faut lui maraver sa tronche à cette sale bête ! Ah ben maintenant, c’est 405 jours, puisque le doudou est annulé pour cette année. Mais il faut nous préoccuper de notre santé avant tout. Même si les Montois sont très déçus, nous voulons quand même pouvoir fêter les suivants dans de bonnes conditions.

Voix off : — Cessez donc de vouloir faire la jeune. Ce vocabulaire n’est plus usité depuis belle lurette. Regardez comme les natifs des poissons se moquent.

— Ton lexique de dictionnaire non plus, mon petit bouchon. Apporte-moi un peu de chocolat, je vais les écrire, tes lettres.

Voix off : — Il reste les poissons, c’est déjà bien, j’en aurais peut-être une complète donc.

— Ah ben non ! Je vais les écrire pour les vacances, ça nous évitera de chercher des idées !

Voix off : — Surtout quand c’est moi qui les trouve ! Je suis vexé !

— Allez, viens manger un chocolat sur mes genoux pour me faire pardonner. Non, le plus petit, ici. Le gros, c’est pour moi.

Rejoignez-nous et abonnez-vous à la newsletter pour être informé des gracieuses nouveautés !
close
Rejoignez-nous et abonnez-vous à la newsletter pour être informé des gracieuses nouveautés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *