chaquart_portrait

Interview de Cédric Haquart

Cédric est un auteur sympathique, engagé, qui sait bien parler de son livre.
Sait-il aussi bien parler durant son interview ?

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Auteur 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

 

1.    As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?
(dans ta vie personnelle, professionnelle, pour toute tâche ingrate, etc.)

Ma femme, lorsque celle-ci ne travaille pas. J’avoue que c’est une bonne secrétaire. En tout cas, elle sait lire les notices Ikea, pas moi.

2.    Quel est ton objet fétiche ?
(Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

Je ne suis pas matérialiste. J’aurais peut-être un objet qui me tient à cœur et qui ‘a été offert par mes enfants pendant les vacances. C’est une pierre « Œil de Tigre » montée en pendentif.

3.    Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?

Waouh ! Il y en a tellement ! Je pense que ce serait agréable de dîner avec Paolo Coelho « sur le bord de la rivière Piedra ». On palabrerait sans fin sur l’astronomie et les constellations d’étoiles une fois la nuit tombée.

4.    Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Celui qui comme moi en classe de 1ère ne lit pas la liste de livres imposée par la prof de français, non pas parce qu’il est inculte mais parce qu’il a sa propre liste et qu’il s’intéresse à des choses hors du commun. Mais il lit quand même, des livres de son choix.

5.    Un de tes personnages à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

J’aimerais dire à l’Ethan Kolovkine que j’ai créé en 2012 de prendre un peu de la maturité de l’Alexandre Carthage que j’ai créé en 2015.

Ethan est un jeune chef de gang alors qu’Alexandre est un vieux singe à qui l’on n’apprend pas à faire des grimaces.

6.    Décris-nous ta position préférée.
Pour écrire ?

Assis à mon bureau. Mais je me lève souvent pour réfléchir.

J’ai pour habitude d’écrire le matin, lorsque mon esprit est frais et dispo et pas encore fatigué des vicissitudes du monde.

J’observe énormément les gens lorsque je sors, je prends des notes sur mon smartphone, le genre humain est riche de petits détails qui sont potentiellement intéressants.

7.    Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?
Satin, dentelle, coton ?

Sportswear maison : short et t-shirt. Chez moi, c’est très chauffé.

chaquart2

MARDI – Jour de Mars – Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

 

1.    Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

Je n’aime pas la littérature érotique, je préfère pratiquer l’érotisme en vrai.

J’aime les séries violentes dans un décor ghetto sur fond de trafic de drogue.

J’aime la science-fiction et les séries d’anticipation. De toutes façons, ce qu’on voit ou lit aujourd’hui, sera ce qu’on vivra demain.

 

2.    En musique ou non ?

Pratiques-tu l’écriture en musique ou non ?

Oui, bien sûr. J’ai été élevé au beat maker. J’écoute énormément d’instrumentaux car les paroles m’empêchent de me concentrer sur celles que je pose sur papier.

Les musiques originales de films par exemple. Matrix, par exemple.

 

3.    Comment peut-on te séduire ?

En me laissant faire.

 

4.    Lis-tu en Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?
(Ou si tu ne lis pas : Adepte aux films TV ou écran ? Ou juste le son pendant que tu fais autre chose ?)

Je lis en papier à 99,9%. J’aime l’odeur des pages imprimées.

 

5.    Lis-tu des confrères ?
(Ou BD, revues, nouvelles, etc… fonctionne aussi si tu ne lis pas)

Bien sûr. Après la différence, moi je les connais et eux ne me connaissent pas forcément. J’adore lire Haruki Murakami, Valério Manfredi, H.P. Lovecraft, Serge Brussolo et… Paolo Coelho.

 

6.    Lis-tu des notices ?
Même de jeux vidéos

 

Non, je les fais lire à ma femme.

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

 

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

 

1.    Ton signe astrologique ? Je dis régulièrement dans mes horoscopes que certains signes sont moins animés que d’autres, qu’en penses-tu ?

Je suis Gémeaux, ascendant Lion et Tigre dans l’astrologie chinoise.

Je dois avoir des signes « non végétatifs ».

 

2.    Comment inventes-tu tes titres ?

Ça rumine longtemps. Et sitôt après avoir trouvé le titre, j’écris le bouquin. Je pars du principe que le titre est ce que les lecteurs liront en premier, avant même la quatrième de couverture.

J’ai une petite marque de fabrique. Mes titres sont tous conçus pareil : article défini + nom + article contracté (du, des, de la) + nom : « le soldat de l’asphalte », « le monde de l’autre », « la thérapie du silence » …

 

3.    Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?

Oui, je fais tout. Instagram + Facebook. J’essaie de lever la tête du smartphone quand même, déjà parce que je pense qu’au-dessus de cette vie virtuelle, il y a la vie réelle. Mais aussi tout simplement parce que je dois garder du temps pour écrire.

 

4.    Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?

Tout à fait. Je suis pour le partenariat mais à part le partenariat de préfacer une œuvre ou de se faire préfacer la mienne, je n’ai encore pas trouvé de personnes avec qui co-écrire.

Je pense que c’est difficile, sauf peut-être dans un échange épistolaire.

 

5.    Jusqu’où irais-tu pour un salon ?
Distance, demandes, etc…

Aussi loin qu’il le faut. Mais je pense que ce n’est pas le sésame pour un écrivain.

Je préfère être lu sans dédicacer plutôt que de dédicacer sans être lu (ou peu).

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

 

1.    Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

Madame la Présidente, si mon dernier livre « Les Cercles de Lumière » possède une arme à feu sur la couverture, ce n’est pas pour autant qu’il pousse au crime. Je suis responsable de ce que j’écris mais pas des actes des gens. Préférez le contenu au contenant et constatez que sous son revêtement de pistolet, mon récit véhicule une joie vibratoire et une lumière cosmique propre à éclairer les ténèbres.

 

2.    Où peut-on te trouver sur Internet ? (Réseaux sociaux, site, salons…)
Ton adresse postale ? hé hé hé  (tu peux donner les adresses pour aider à les trouver plus vite)

Sur Instagram ou Facebook. Ou bien tout simplement en tapant mon nom sur Google, sur les différentes bibliothèques en ligne.

En revanche, pour me trouver à Paris entre la Goutte d’Or et la Porte de la Chapelle, cela va être compliqué. 

 

3.    Combien de temps pour conclure ?
Ton livre, bien sûr !

Ça dépend. J’ai déjà écrit un ouvrage en deux mois et un autre en cinq ans. La qualité ne dépend pas du temps passé dessus.

 

4.    Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Avant, je peinais à coller des affiches de promotion dans la rue. Je ne dis pas que je ne vais pas le refaire, mais c’est fatigant.

J’utilise principalement le bouche à oreille, internet et (petite astuce) j’offre des livres gratuitement chez les brocanteurs et dans les vide-greniers.

chaquart3

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

1.    Chocolat Suisse ou Belge ?

Suisse.

 

2.    Pastafariste ou d’une autre religion ?

Zen Soto.

3.    Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

 « Parle-moi de toi ! »

SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

1.    Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Bien sûr. Je sais qu’on va bientôt passer à la cryptomonnaie, alors autant remettre la bonne vieille méthode du troc au goût du jour. Je veux bien un café.

 

2.    Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

Farfalle et penne rigate uniquement.

chaquart4

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce.
Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche pour parler de ce qui t’intéresse et conclure cette interview. En 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

 

1.    Au resto, entrée ou dessert ?

Dessert.

J’ai besoin de sucre pour refermer mon appétit sinon je peux manger sans m’arrêter jusqu’au prochain repas.

J’ai également besoin de sucre pour saupoudrer les 1,4 kg de fromage blanc qui me servent de cerveau.

Si le monde est obscur, ne le nions pas. J’aime y apporter la douceur sucrée de la lumière présente en chacun de nous. La lecture demeure un divertissement, une saveur.

Pour ce dimanche, je propose une balade digestive au Jardin des Tuileries… Lundi approche déjà et la vie est un cycle.

chaquart5

Vous êtes aussi auteur et vous voulez être interviewé par mes gracieuses jambes ? Venez ici pour avoir quelques idées de ce qu’il faut montrer pour passer sur ma table de kiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.