Audrey Rousselin

Interview d’Audrey Rousselin

J’ai rencontré Audrey au salon Rainbooks romance d’Orchies.
Elle a publié un premier roman et participait à son premier salon, son roman est à découvrir très vite.

Et une première avec la gracieuse interview d’Audrey Rousselin ! Hop hop hop !

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Auteur / Autrice

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

1.    As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?

(dans ta vie personnelle, professionnelle, pour toute tâche ingrate, etc.)

J’ai un petit-ami qui me soutient dans ce que je fais et qui effectue les tâches ingrates comme le découpage et le collage des flyers ou tout simplement attendre, attendre et attendre lors des salons du livre pendant que je suis partie blablater ailleurs. S’il n’a pas lu ma romance, il s’intéresse beaucoup à mes autres travaux et c’est souvent lui qui m’aide à me débloquer lorsque je me trouve dans certaines impasses. Bref, un amour cet homme !

 

2.    Quel est ton objet fétiche ?

(Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

 

3.    Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?

Une grande et longue discussion autour d’un verre ou d’un repas. Les deux, c’est parfait ! Je lui poserais certainement beaucoup de question sur son ouvrage, l’histoire, ses personnages, mais aussi sur son parcours, car quoique timide, je suis aussi très curieuse. Bien sûr, j’espérerais repartir avec une dédicace et une photo !

 

4.    Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Pour moi, un lecteur idéal, c’est un lecteur qui n’a pas peur de nous dire ce qu’il a pensé de notre roman, qui nous pose des questions, qui s’intéresse à ce qu’on fait, qui partage ses émotions autour de lui, qui parle de nous, de nos personnages et qui a toujours très envie de nous rencontrer lors de salons par exemple. Un lecteur qui nous respecte, qui respecte ce que l’on fait et qui nous soutient dans la joie et la bonne humeur.

 

5.    Un de tes personnage à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

Je vais vous présenter Lana, la narratrice de ma romance. C’est une jeune femme de dix-sept ans dans ce tome 1, elle est en terminal au lycée et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle s’est empêtrée dans une histoire d’amour très complexe entre son meilleur ami Thomas, et l’un de leurs amis en commun, Dylan. Si j’avais quelque chose à lui dire, ce serait : « Fuiiiiiis ! ». Indécise, vulnérable, sensible, elle n’en finit jamais de nous torturer !

 

6.    Décris-nous ta position préférée.

Pour écrire ?

Celle où je suis assise sur mon partenaire…. Le siège de bureau !

 

 

7.    Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?

Satin, dentelle, coton ?

J’écris souvent le matin, donc je porte généralement un pyjama. Désolée de vous décevoir, mais ce n’est rien de plus qu’un haut et un bas à l’effigie du « Roi Lion » et je ne suis même pas sûr qu’ils soient en coton. J’ai gardé mon âme d’enfant, que voulez-vous 😉

Audrey Rousselin

MARDI – Jour de Mars – Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

 

1.    Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

Je lis majoritairement de la romance. J’aime quand les personnages sont loin d’être parfaits, quand l’histoire est un peu sombre et torturée. Je n’ai pas encore essayé les dark romance, mais je sais déjà que ce sous-genre va me plaire. Je lis également du fantastique et des dystopies, parfois des thrillers psychologiques.

 

2.    En musique ou non ?

Pratiques-tu ton loisir en musique ou non ?

J’écris beaucoup en musique. J’adore créer des playlists pour me mettre dans l’ambiance. Je trouve que ça nous aide à nous plonger dans l’histoire et à éprouver les émotions. En revanche, quand je lis, j’ai besoin de calme.

 

3.    Comment peut-on te séduire ?

Dans un roman, une histoire palpitante, bien ficelée avec des personnages authentiques, intéressants et énigmatiques, et pourquoi pas en bonus, quelques scènes de sexe justifiées et intenses, j’’adhère totalement ! Oh et les histoires d’amour impossible, j’adore ! J’ai également une grande passion pour les triangles amoureux, c’est d’ailleurs pourquoi j’ai fondé ma romance là-dessus. Mais attention, il me faut des émotions et beaucoup d’indécisions. Je n’aime pas du tout savoir à l’avance avec qui untel va finir. Surprenez-moi et je serai conquise😉

 

4.    Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?

(Ou si tu ne lis pas : Adepte aux films TV ou écran ? Ou juste le son pendant que tu fais autre chose ?)

Plutôt papier même si je commence à acheter des ebooks. Je n’aime pas trop lire sur un écran, mais je m’essaye de m’y habituer.

 

5.    Lis-tu des confrères ?

(Ou BD, revues, nouvelles, etc… fonctionne aussi si tu ne lis pas)

Oui bien sûr ! J’ai des copines auteurs et je lis leurs romans pour découvrir leur univers, mais aussi pour les aider à percer. L’union fait la force !

 

 

6.    Lis-tu des notices ?

Même de jeux vidéos

Les notices de jeu de société, parfois, mais certainement pas celles d’Ikéa. Quelle horreur ! Je plains les types qui rédigent ce genre de choses.

Audrey Rousselin

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

 

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

 

1.    Ton signe astrologique ? Certains signes sont moins animés que d’autres, le savais-tu ?

Je suis capricorne et je suis réputée pour avoir un assez mauvais caractère. Têtue, rancunière, introvertie… Je suis bien tombée, n’est-ce pas ?

 

2.    Comment inventes-tu tes titres ?

Pour moi, un titre doit avoir du sens et être cohérent avec ce qu’on raconte. J’essaye donc de le rendre énigmatique, original si possible et surtout, pertinent.

 

3.    Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?

J’y passe une grande partie de ma journée. Mon portable n’est jamais loin. Je suis sur Facebook, Insta, Youtube… J’essaye de rester en contact avec tout le monde, auteurs comme lecteurs. C’est important pour moi d’avoir une petite communauté.

 

4.    Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?

Pourquoi pas. Je ne suis pas très patiente, mais j’aimerais être professeur de français et je pense avoir assez de pédagogie pour ça. Et puis, je sais à quel point c’est difficile de débuter. Je viens à peine d’être éditée, mais j’écris depuis plusieurs années déjà. Notre style évolue sans cesse et on en apprend tous les jours. Être entouré nous permet de mûrir plus rapidement, en plus de garder le moral et de se sentir soutenu.

 

5.    Jusqu’où irais-tu pour un salon ?

Distance, demandes, etc…

Tout va dépendre des dates, de l’organisation, de l’ampleur et de l’attractivité du salon. Des frais, aussi. Et si je connais des personnes qui y vont.

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

 

1.    Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

Soyez indulgent monsieur, c’est mon premier. Il n’est pas parfait, aucun roman ne l’est, mais j’y ai mis tout mon cœur et toute mon énergie. Mes personnages sont authentiques avec des défauts comme des qualités. Ils nous ressemblent, ils nous font vivre mille et une émotions et on les adore autant qu’on les déteste. C’est ça qui est bon !

 

2.    Où peut-on te trouver sur le net ? (Réseaux, salons…)

Ton adresse postale ? hé hé hé

J’ai Facebook où vous pouvez me retrouver grâce à mon nom d’auteur qui est aussi mon vrai nom : Audrey Rousselin. Ma page auteur, elle, c’est « Les Fictions de BBH » et Insta @bbhbooks. Pourquoi BBH ? Parce que c’était mon pseudo sur Wattpad et que je suis fière de mes origines. C’est là-bas que tout a commencé.

 

Ah et pour l’adresse, j’habite à Rouen en Haute-Normandie. Venez boire un verre !

 

3.    Combien de temps pour conclure ?

Ton livre, bien sûr !

Deux à trois mois, tout va dépendre de mon investissement, de mon temps, de la difficulté aussi, car certains romans sont plus compliqués à écrire que d’autres.

 

4.    Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Les réseaux sociaux, c’est déjà bien !

Audrey Rousselin

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

1.    Chocolat Suisse ou Belge ?

Aucune idée. Mais comme je suis plus près de la Belgique que de la Suisse, je choisis la Belgique ! De toute façon, le chocolat, ça ne peut être que bon !

 

2.    Pastafariste ou d’une autre religion ?

Pastafariste.

 

3.    Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

« Tu es aussi grande que ton cœur, ma douce ». Joli non ? Ouais non. Pfff, la drague très peu pour moi ! Je passe ! XD

Audrey Rousselin

SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

1.    Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Non désolée, je ne vous ai pas dit mais le capricorne est aussi radin sur les bords 😉

 

2.    Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

Hum. On peut négocier, mais je suis dure en affaires je préviens ! :p

Audrey Rousselin

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce. Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche.

 

Et 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

 

1.    Au resto, entrée ou dessert ?

Desseeeeert ! Mon préféré : le cheesecake. Je crois que c’est limite le premier truc que je regarde sur un menu ! J’ai toujours été très sucrée. Si au goûter, vous me proposez une barquette de frites ou un muffin au chocolat, j’opte direct pour le muffin ! Après, ce qui est dommage au restaurant, c’est que le plat prend énormément de place dans notre estomac. Choisir un dessert, c’est vraiment faire preuve de gourmandise. Cependant, j’oublie vite ma culpabilité quand on m’apporte l’ultime assiette, la cerise sur le gâteau comme on le dit si bien. Molière dit « Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger », mais franchement, avec toutes les petites merveilles qui existent, ce serait dommage de ne pas se faire plaisir. Alors Molière, t’es gentil mais va te faire voir 😉

Audrey Rousselin

Vous êtes aussi auteur et vous voulez être interviewé par mes gracieuses jambes ? Venez ici pour avoir quelques idées de ce qu’il faut montrer pour passer sur ma table de kiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.