Marushka-Tziroulnikoff-portrait

Interview de Marushka Tziroulnikoff

Marushka est autrice, chamane et éditrice. Elle anime le site de Wynn Sigel et a publié un recueil de témoignages : Elles, aux éditions Wynn Sigel.
Tu veux en savoir plus sur elle ? 

Regarde son interview :

Tu as aimé l’interview ? Sais-tu qu’elle est déjà passée sur ma table de kiné en 2019 ?

Viens la lire ici ! 

Qui est Marushka ?

Elle est autrice.

Elle dit : « Je suis un caméléon, je n’ai pas de personnalité fixe, juste un tempérament aussi sauvage que l’océan. Et puis surtout, je suis une femme. Une femme qui ressent le besoin de constamment repousser ses limites. Une femme qui a un goût immodéré pour repousser les certitudes communément admises. Une femme gourmande qui aime la vie. Une femme éprise de liberté. Une femme qui cherche la sécurité en elle plutôt qu’à travers les autres ou les possessions. Si vous ajoutez à cela le fait que je sois née chamane et que mes origines sont ancrées dans les terres de Sibérie, vous commencerez à mieux me cerner encore. » 

Retrouve-la sur son site

Découvre certains de ses livres 

Que j’ai lu, et dont j’ai fait un retour :

  • lever le pied n’est pas une solution envisageable :
    USA. Beckie aime Michael, mais Michael aime-t-il Beckie ? Attention ! Une femme trahie est capable de tout. Parfois même du pire.

  • Les femmes qui se comportent bien marquent rarement l’histoire :
    Partir seule avec son sac sur le dos, tout quitter sans se retourner, qui n’en a pas déjà rêvé ? L’auteur de ce roman autobiographique l’a fait. Plus d’argent, plus de travail, plus de possessions, plus rien n’y personne à quoi se raccrocher, plus aucune sécurité. Elle a quitté la France pour se rendre en Équateur, en forêt amazonienne, à la rencontre d’un chamane shuar. Un besoin de clore sa vie passée pour en débuter une nouvelle, plus libre, plus créative, plus lumineuse. En quête d’elle-même, épuisée par le décalage de ce qu’elle perçoit et de ce que la société veut lui imposer, elle n’a plus rien à perdre et tout à gagner. Son périple durera un mois, un mois pendant lequel elle va réapprendre à faire confiance au mouvement perpétuel de la vie. Un récit profond teinté d’une pointe d’humour car il est si important de ne pas tant se prendre au sérieux.

  • Les aventures sensuelles de Charlotte remonte ta culotte :
    Charlotte a 24 ans et elle est belle, vraiment très belle. C’est important de le souligner car à 24 ans, Charlotte est toujours vierge. N’allez pas croire que c’est un choix délibéré de sa part, car Charlotte, cela fait un moment qu’elle aimerait voir le loup. Mais pourquoi donc toutes ses tentatives de relation intime se soldent-elles par des échecs ? Et si la délivrance se trouvait étonnement dans le fait de remonter sa culotte ?La chick lit est une littérature à part dont les auteures viennent surtout des milieux de la mode ou des médias. Rien à voir avec le parcours de Marushka Tziroulnikoff. Et pourtant, cette auteure a le goût et l’art de se lancer des défis et de les relever. Elle signe ici un roman léger et pétillant, au rythme effréné et à l’humour ravageur. Nous découvrons donc un épisode de la vie de Charlotte, une jeune femme de 24 ans dont le seul drame serait de ne jamais avoir eu de relations sexuelles. Pas de luxueuses voitures ni de shopping dans les magasins chics parisiens, pas de bling-bling ni de soirées mondaines. L’héroïne est bien plus proche de la jeune femme lambda que l’on rencontre au quotidien. Une jeune femme pleine de rêves et de fantasmes, qui tente de faire comme tout le monde, d’entrer dans la norme, parce qu’elle croit que les autres sont plus heureuses qu’elle ne l’est.Ce livre n’a aucune autre intention que d’amuser ses lecteurs/trices, il est donc à prendre au second degré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.