fbpx
portrait - Jeremias boulongne

Interview de Jeremias Boulongne

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Auteur 

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

Gestes barrières oblige, j’accepte !

 

  1. As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?

    Non, je n’ai toujours pas d’assistant, c’est d’ailleurs pour ça que cette interview arrive si tard après avoir reçu les questions ! écriture, relecture, publications, promotion de mes livres, contacter les journalistes etc. je fais tout tout seul, même trouver des bêta lecteurs ! C’est pas que je veux pas déléguer, les candidatures sont ouverte.

 

2.    Quel est ton objet fétiche ?
(Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

Probablement mon stylo, j’utilise le même depuis des années et toutes mes tentatives pour le remplacer ont échoué ! Pas facile de remplacer l’irremplaçable ! C’est pourtant un stylo à pointe fine, tout ce qu’il y a de plus banal, mais bon, il écrit et il est agréable à prendre en main !

 

3.    Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?

Oh avec les auteurs j’évite de parler littérature, alors qu’il soit auteur ne serait pas pris en compte, on irait sans doute manger quelques de bon et raconter nos vies autour d’une bière, le secret est de parler de choses inutiles assez longtemps pour n’avoir plus que les sujets philosophiques en fin de soirée, et là, avoir un auteur à disposition peut s’avérer utile éventuellement.

 

4.    Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Le lecteur idéal lit et comprends le livre ! Il est tombé à amoureux d’au moins un de tes personnages et te le fais savoir. Tous les lecteurs sont des lecteurs idéaux à partir du moment où ils ont ouvert le livre, l’histoire ne nous appartient plus. Il peut même garder le silence sur son avis si ça l’arrange, je ne juge pas.

 

5.    Un de tes personnages à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

Aliénor ! Elle avait pas un destin facile dans mon roman. La tête d’affiche c’était Galaad et la seconde tête d’affiche Bucéphale le cheval de Galaad ! Alors je peux t’assurer que la pauvre Aliénor quand elle est arrivée dans cette histoire en tant que princesse, elle la menait pas large. Et pourtant ! Elle a suivit ses rêves et  maintenant que le roman est publié on peut le dire, c’est elle qui a le premier rôle ! Un peu de pugnacité, d’innocence et de loyauté, elle peut être fier d’elle !

 

6.    Décris-nous ta position préférée.
Pour écrire ?

J’écris exclusivement assis à mon bureau.

 

7.    Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?
Satin, dentelle, coton ?

                Les habits de tous les jours font l’affaire, mais passer 23h, c’est le pyjama.

Mardi-Jeremias Boulongne

MARDI – Jour de Mars – Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

 

1.           Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

80% de ma bibliothèque est composé de livre pas encore lu, juste parce que, tu vois, c’est chic de l’avoir celui-là.

 

2.           En musique ou non ?

Pratiques-tu l’écriture en musique ou non ?

Oui j’écoute beaucoup de musique de style bien différent avec une préférence pour le rock des années 60-70. Quand j’écris je me mets des playlist un peu en rapport avec ce que j’écris, par exemple pour mon roman l’Héroïque épopée j’écoutais des musiques dites « épiques », là pour un roman sur la Première Guerre mondiale j’écoutes les tubes des années 1910 ( bah c’est pas la joie). Et ça me met dans l’ambiance !

 

3.           Comment peut-on te séduire ?

En amour, c’est peine perdue, mais en littérature, ce qui va me séduire c’est de ma parler de la réalité de la vie : c’est pas facile facile et c’est aussi bien d’en parler et d’en écrire des bouquins, s’il y avait pas de livre sur la misère de vivre, où est-ce qu’on pourrait apprendre à s’en sortir ?

 

4.           Lis-tu en Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?
(Ou si tu ne lis pas : Adepte aux films TV ou écran ? Ou juste le son pendant que tu fais autre chose ?)

Je lis surtout en papier, le numérique c’est pour les cas de force majeur, quand j’ai pas le temps d’avoir la version papier !

 

5.           Lis-tu des confrères ?
(Ou BD, revues, nouvelles, etc… fonctionne aussi si tu ne lis pas)

Oui je lis, moins qu’avant mais je lis. Surtout pour mes études d’histoire donc beaucoup de livre d’histoire et de revue d’histoire, quelques romans classique de ci de là et quelques sortie contemporaine quand j’aime bien l’auteur.

 

6.           Lis-tu des notices ?
Même de jeux vidéos

C’est très important les notices ça permet de pas se tromper. Je lisais beaucoup les notices de jeux vidéos quand j’étais petit, maintenant il n’y en a plus, mais chaque nouvel appareil mérite d’avoir sa notice lu au moins jusqu’à la page 2.

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

 

1.    Ton signe astrologique ? Je dis régulièrement dans mes horoscopes que certains signes sont moins animés que d’autres, qu’en penses-tu ?

Je suis balance. Eh bien je suis heureux que tu poses la question car…

2.    Comment inventes-tu tes titres ?

Je suis très mauvais pour inventer des titres. Une fois sur deux le titre est écrit à la fin quand il n’y a plus que ça à trouver. Et l’autre fois sur deux ce sont des intuitions, et là je n’ai que le titre mais j’écris jamais le roman. Comme si le fait d’avoir un titre suffisait. J’essaye de trouver une symbolique, un sentiment que l’on retrouve tout au long de l’histoire, mais souvent ça ne séduit pas vraiment alors je vais sur des titre plus consensuel.

3.    Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?

Oui je fais tout sur les réseaux, j’y suis énormément, plus de 5h par jours.

4.    Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?

Non je ne pense pas, mes conseils je ne peux les appliquer qu’à moi-même, c’est très intime d’écrire.

5.    Jusqu’où irais-tu pour un salon ?
Distance, demandes, etc…

                J’irai n’importe où si c’est un minimum sérieux ! J’adore voyager, en France, en Europe ou dans le monde alors si c’est pour parler d’un livre…!

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

 

1.    Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

C’est d’abord un livre d’aventure, mais il ne faut pas se fier aux apparences ! Si on prend le temps de le feuilleter le but de ce roman était avant tout d’apprendre des choses, certes de petites choses, mais quand même ! On peut en savoir plus sur la culture antique sans que ça soit un sujet, on peut en savoir plus sur les valeurs du roman de chevalerie sans que ça fasse cours de français. Bref, faut vraiment pas se fier aux apparences !

 

2.    Où peut-on te trouver sur Internet ? (Réseaux sociaux, site, salons…)
Ton adresse postale ? hé hé hé  (tu peux donner les adresses pour aider à les trouver plus vite)

J’ai Instagram (jermias.boulongne), Twitter (JABoulongne), Facebook (Jérémias Boulongne), un site (https://jeremias-boulongne.wixsite.com/jeremiasboulongne), sur le site des éditions Maïa, Fnac, Amazon, Librairies Indépendantes, Babelio etc.

 

3.    Combien de temps pour conclure ?
Ton livre, bien sûr !

Environ 3h !

 

4.    Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Principalement Instagram.

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

1.           Chocolat Suisse ou Belge ?

Chocolat Belge !

 

2.           Pastafariste ou d’une autre religion ?

Autre religion.

 

3.           Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

Mieux vaut ne rien dire 😉

Jeremias Boulonge

SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

1.           Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Tout à fait.

 

2.           Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

Al dente alors.

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce.
Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche pour parler de ce qui t’intéresse et conclure cette interview. En 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

 

1.    Au resto, entrée ou dessert ?

Je suis plutôt entrée, les choix sont souvent plus appétissant et j’ai jamais faim pour le dessert, c’est dommage de se réserver pour un truc qui me fatigue en fin de repas !

Sinon merci beaucoup pour cette interview au ton décalé et permet de parler de soi sous un nouveau jour !

Jeremias Boulonge

Vous êtes aussi auteur et vous voulez être interviewé par mes gracieuses jambes ? Venez ici pour avoir quelques idées de ce qu’il faut montrer pour passer sur ma table de kiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.