Jeremy Serano

Interview de Jeremy Serano

Jeremy est un auteur de thriller. Etant donné que je voulais faire de mai le mois du thriller (et non du déconfinement comme nous le vivons actuellement), j’étais contente d’avoir un auteur de plus qui venait sur ma table de kiné.
En plus, il vient de sortir un livre que tout le monde encense mais que je n’ai pas encore lu. Honte à moi ! 

En avant pour la gracieuse interview de Jeremy Serano ! Hop hop hop !

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Auteur 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

  1. As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?

    (dans ta vie personnelle, professionnelle, pour toute tâche ingrate, etc.)

    « On est jamais mieux servi que par soi-même ». Je m’occupe de « tout », y compris les tâches ingrates, je suis un loup solitaire.

  1. Quel est ton objet fétiche ?

    (Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

    La photo d’une actrice américaine. Son beau regard me donne chaque jour la force de persévérer dans ma discipline. 

3. Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?

J’aimerai rencontrer Harlan Coben. Ses intrigues sont bien ficelées… un repas avec lui me permettrait de le questionner sur sa méthode de travail.

4. Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Le lecteur idéal pour moi est la personne qui soutient son auteur fétiche, il lit tous ses romans, en parle autour de lui… Il est aussi présent pour soutenir l’auteur dans ses périodes de doute.  

  1. Un de tes personnage à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

    Sandy Nichols, le personnage clef de mon premier roman. J’ai été très ému d’écrire l’histoire marquante de cette adolescente. Je lui dirai : « Sandy, je ne t’oublierai jamais. »

  1. Décris-nous ta position préférée.

    Pour écrire ?

    Assis dans mon bureau, au calme, isolé.

  1. Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?

    Satin, dentelle, coton ?

    L’hiver, un simple jogging avec un tee-shirt basique, l’été en caleçon. L’essentiel est de se sentir à l’aise pour écrire, peu importe la tenue.

Jeremy Serano

Pressé(e) de découvrir son nouveau roman ? C’est ici ! Ne pleure pas baby, tu peux lire les premières pages

MARDI – Jour de Mars – Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

  1. Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

Je suis un amoureux du cinéma américain des années 80-90, et de la littérature policière toute époque confondue. Je puise mon inspiration à travers tous ces univers. 

 

 

  1. En musique ou non ? Pratiques-tu ton loisir en musique ou non ?

J’écris le premier jet en musique. Que des bandes originales de films. Mes compositeurs préférés sont Hans Zimmer ou James Horner. Après, j’ai besoin de calme pour les réécritures, j’écris donc dans le silence.

 

  1. Comment peut-on te séduire ?

Une femme coquette avec un beau sourire et un brin de culture peut facilement me séduire.  

 

  1. Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?

(Ou si tu ne lis pas : Adepte aux films TV ou écran ? Ou juste le son pendant que tu fais autre chose ?)

 

Je lis que du papier. J’aime avoir le livre entre les mains, humer l’odeur, tourner les pages… ça a un charme que l’e-book ne pourra jamais avoir.

 

  1. Lis-tu des confrères ?

(Ou BD, revues, nouvelles, etc… fonctionne aussi si tu ne lis pas)

 

Oui je lis des confrères, on peut parfois trouver des perles que ce soit en tant qu’édité ou autoédité. 

 

  1. Lis-tu des notices ?

Des recettes de cuisine sont des notices ? Si c’est le cas alors oui…

Jeremy Serano - Mardi

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

 

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

1.    Ton signe astrologique ? Certains signes sont moins animés que d’autres, le savais-tu ?

Je suis cancer. Généralement, c’est un signe apprécié. On retrouve de nombreux cancer dans le monde artistique, on a ça dans l’âme.

 

2.    Comment inventes-tu tes titres ?

Je prends mon temps pour en choisir un. Dès qu’il m’en vient un en tête je le note. Après la dernière phase de réécriture j’oriente mon titre vers le thème principal. Pour mon second roman, il a fallu choisir entre une trentaine de titres. 

 

3.    Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?

Je suis sur les réseaux sociaux tous les jours. Je fais toute ma publicité. Il suffit d’être organisé avec un planning conçu en amont.

 

4.    Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?

Quand j’aurai à mon actif plusieurs romans, oui je pourrai transmettre mon savoir.

 

5.    Jusqu’où irais-tu pour un salon ?

Pour une raison financière, pas plus loin que Paris pour le moment.

Retrouvez Jérémy sur Amazon, Facebook, Instagram, ou sur son site internet : www.jeremyserano.fr

Vous êtes aussi auteur et vous voulez être interviewé par mes gracieuses jambes ? Venez ici pour avoir quelques idées de ce qu’il faut montrer pour passer sur ma table de kiné.

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

1.    Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

Mon roman est un thriller noir. C’est une histoire où les personnages évoluent au sein d’un contexte fort. Il y a de l’hémoglobine dans certains passages, et de temps à autre, des mots grossiers, on aime ou pas, seul le lecteur peut juger.  

 

2.    Où peut-on te trouver sur le net ? (Réseaux, salons…)

Ton adresse postale ? hé hé hé

 

Vous pouvez me trouver sur facebook, instagram, ou sur mon site internet www.jeremyserano.fr

 

3.    Combien de temps pour conclure ?

Ton livre, bien sûr !

 

8 mois ont été nécessaire pour mon premier roman. De la première ligne jusqu’à la date de sortie. Je suis du genre perfectionniste, je sais exactement ce que je veux dès le départ. Tout est étudié en amont pour que le roman soit sur de bons rails jusqu’à l’arrivée à la gare.  

 

4.    Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Les réseaux sociaux sont un puissant « outil de communication. » C’est mon MODE de communication.

Jeremy serano - jeudi

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

1.    Chocolat Suisse ou Belge ?

Est-ce que c’est un « mal » d’aimer les deux ?

 

2.    Pastafariste ou d’une autre religion ?

Athée.

 

3.    Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

Je ne lui dis rien, je lui laisse mon marque-page avec mon numéro de téléphone.

Jeremy Serano

SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

1.    Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Oui, si c’est un café avec une noisette de lait.

 

2.    Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

Si c’est des tagliatelles à la carbonara, je signe.

Jeremy Serano

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce. Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche.

 

Et 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

1.    Au resto, entrée ou dessert ?

Evidemment, les desserts. Mon pêché mignon ? Les profiteroles ou l’île flottante, ou une crème brûlée, ou des crêpes au nutella, ou des brownies… ou…

Bon je vous laisse, je vais au resto, désolé !

Jeremy Serano

Vous êtes aussi auteur et vous voulez être interviewé par mes gracieuses jambes ? Venez ici pour avoir quelques idées de ce qu’il faut montrer pour passer sur ma table de kiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.