fbpx

Mes lectures de 2021

Chemins

A la base, j’ai acheté ce magazine parce qu’Alban Bourdy, un auteur zèbre, a parlé d’un article qu’il y avait écrit et que c’est un thème qui me parle beaucoup.

Ce magazine m’a beaucoup aidée pour mieux comprendre déjà que l’hypersensibilité n’est pas un défaut, ce n’est pas une tare non plus. On peut la mettre en valeur parce que nous avons beaucoup de qualités et nous ne sommes pas des personnes qu’il faut ménager particulièrement, à qui il faut parler plus doucement. Nous percevons certaines choses de manière différente par rapport aux autres. Je trouve que ce magazine donne des pistes à creuser. Il comporte plein d’articles très intéressants qui abordent beaucoup de sujets comme la reconversion professionnelle.

Une personne peut avoir pratiqué un métier pendant 15 ans et a envie de faire autre chose. A 40 ans, elle décide de partir dans une branche complètement différente. La vie professionnelle ne s’arrête pas et cette personne va s’épanouir en faisant de la poterie. Ce magazine explique aussi pourquoi peut-être, tu te sens décalé jusqu’à maintenant parce que peut-être, tu es hypersensible et que tu ne le sais pas encore.

Moi je me suis découverte sur le tard même si régulièrement, je dis que je ne suis pas si vieille que ça. Aux alentours de la quarantaine, j’ai commencé à comprendre pourquoi je me sentais décalée par rapport à des sentiments que je pouvais ressentir ou des réactions que je voyais autour de moi. Je ne partageais pas forcément leur point de vue. En discutant avec des pros, je me suis aperçue que je fais partie de la grande bande des hypersensibles.

Je trouve des conférences, des bouquins, des gens avec qui discuter. J’évangélise sur ce sujet parce j’ai envie de changer la mentalité des gens sur le fait que nous sommes hyper, oui, mais ce n’est pas parce qu’on est dans des extrêmes qu’on est forcément anormaux. Nous avons aussi beaucoup de choses à apporter aux autres. Ils peuvent nous apporter aussi énormément avec leur propre point de vue ou chemin de vie.

Si le sujet t’intéresse, parce que tu vis avec une personne hypersensible, ou parce que tu veux en savoir plus sur ces personnes atypiques comme Anne-Sophie Pic, une chef cuisinière hypersensible. Tu comprendras ce petit plus qu’elle ajoute dans sa cuisine.

Tu peux aussi retrouver des articles qu’il y écrit. Je feuillette le magasine assez souvent, il explique plein de choses et il donne aussi plein de références sur des gens hypersensibles. Il s’y trouve aussi un article de Charlotte Wils qui a co-écrit « fort comme un hypersensible » avec Maurice Barthélémy.

Je voudrais parler d’une chanson qui m’a particulièrement touchée dans mon cas, une chanson de Yor Pfeiffer qui s’appelle « fous-toi la paix ».

En plus, petit(e) veinard(e), tu pourras le retrouver en interview durant ce mois ! En live ! Elle est pas belle, la vie ?

nota bene

Ce livre a été écrit par Benjamin brillaud alias benabarbe de la chaîne nota bene. Si tu ne connais pas Nota Bene, ce qui est possible, je t’invite très fortement à aller rendre visite à cette chaîne qui est super intéressante qui parle d’histoire mais de plein de sujets d’histoire.

Le gros problème que j’ai eu entre guillemets, c’est plus une histoire de goût personnel. Les batailles et moi, ça fait deux, ce n’est pas un truc, donc j’ai mis énormément de temps à lire le livre pour cette raison. Ce n’est pas du tout par rapport à la qualité du bouquin, il balaie les batailles de l’antiquité, avec la bataille de marathon, nous passons à une bataille dans l’ empire macédonien donc toujours du côté de la Grèce. Nous passions aux croisades, il va aussi aborder la bataille de Courtrai en Belgique. Nous allons apprendre des évènements de la guerre de cent ans, que les élèves français vont étudier, en la survolant parfois un peu trop vite à mon goût. Il nous replonge dans le périple de Cortez donc tout ce qui est les Amériques et surtout avec les batailles avec l’empire. Il y en a quinze en tout, il nous apprend une bataille à Zanzibar que je ne connaissais pas du tout. On termine par la baie des cochons, j’ai appris plein de choses que je ne savais pas non plus.

A la fin de la bataille, il nous prend 2,3 personnages, il nous propose une superbe illustration sur la baie des cochons. Il remet dans l’ambiance par un court récit comme si c’était des personnages qui étaient dans la bataille, il nous met des personnages dans l’action. Il nous donne les références utilisées pour le livre. Est-ce que les personnages ont réellement existé, j’ai été immergée dans la bataille.

C’est à recommander aux gens qu’ils qui aiment lire des passages d’histoire mais sans le côté très officiel où on est assommé de dates avec des noms illustres à retenir parce que là, on est complètement dans une présentation d’une bataille avec un contexte avec plein d’informations et on est vraiment immergé dans la bataille et on apprend avec plaisir.

Le lien d’achat pour te procurer le livre est ici

pronostics

Pronostics

Mon avis :

Dans cette novella, nous suivons Henri, le personnage principal, un homme qui a un âge civil et un âge dans sa tête. Il n’a pas passé l’âge de 15 ans d’âge mental parce qu’il se comporte comme un ado tout simplement. C’est un flambeur donc il vit la nuit, il aime l’argent, les filles faciles, il est toujours dans des entourloupes pour continuer à flamber voire même emprunter de l’argent aux personnes peu recommandables.

De l’autre côté, son frère Eddy qui est un jeune garçon sportif, en études, qui a une vie saine et qui se retrouve subitement l’hôpital. Les parents se retrouvent face à un légume pour parler clairement. Les parents se ramassent cette nouvelle sur la tête et pendant ce temps, leur fils aîné lit une liste de chevaux à son frère en attendant un bip magique pour aller jouer les noms aux courses.
La grande question est : jusqu’où va-t-il pouvoir continuer et va-t-il penser à rembourser déjà les personnes à qui il doit de l’argent pour se débarrasser du problème ou va-t-il reproduire son schéma de flambeur ?

L’auteur aborde deux questions fondamentales :

– quand on a un shéma de fonctionnement, sait-on sortir de sa zone de confort, même si la vie que l’on mène ne nous convient pas, et que l’on le sait ?

– Le sportif qui mange sainement, qui fait de l’exercice régulièrement, réussit parfaitement ses études, qui est bien dans les cadres. Il a toutes les conditions pour réussir et du jour au lendemain, tout s’arrête. Son cerveau l’abandonne et paf ! Tout est fini.

Je ne sais pas si vraiment j’ai un personnage préféré dans l’histoire, Henri, j’ai juste envie de lui mettre des claques mais d’un autre côté il me fait pitié. Il est dans un engrenage infernal et lui aussi il se ramasse l’accident cérébral de son frère qui menait une vie bien dans les cadres

J’ai pour habitude dans mes retours de lecture, de dire quel est mon personnage préféré. C’est quand même le docteur parce qu’on a une petite dédicace au personnel médical qui prend soin de nous, surtout compte tenu de la situation actuelle. Devoir annoncer à des parents qu’un jeune homme qui est en pleine santé physique est cliniquement mort et qu’il faut prendre la décision que personne n’a envie de prendre de le laisser partir c’est lourd. S’ensuit la question de la greffe d’organes à demander à une famille éplorée qui doit faire son deuil et en même temps décider d’aider d’autres gens à vivre.

Je trouve que cette histoire ouvre un débat grave, qu’on aborde sans vraiment y penser sérieusement, jusqu’au jour où, parfois, on est confronté à la décision.

Dans une situation où vous vous trouvez au pied du mur, que feriez-vous ?

Le lien d’achat pour te procurer le livre est ici

https://www.utip.io/v/mMCS65In

7hab

7 techniques pour créer de nouvelles habitudes

Mon avis :

 Ce bouquin explique les techniques pour prendre une nouvelle habitude, avec un temps défini et ajouter à chaque fois 1 % de ce temps. On commence par deux minutes et puis le lendemain on rajoute une minute et puis on rajoute une autre et puis comme ça au fur et à mesure, on arrive à l’objectif qu’on s’est fixé. Mais ce n’est pas tout, c’est bien d’arriver à l’objectif donné mais après, il faut le maintenir dans le temps. C’est ça que j’ai le plus apprécié dans ce livre. On y va en douceur et pour qu’une habitude soit vraiment ancrée, il faut que ça se fasse dans la durée et dans le jeu.

Les deux auteurs nous proposent des techniques en nous décrivant cela par étape avec des grands thèmes. Ils découpent l’éléphant en morceaux.

Ce que je vous recommanderais en tant que lectrice et en tant que personne qui veut réussir à prendre des habitudes qui lui conviennent, c’est de lire le bouquin d’un premier coup. Vous prenez votre temps sur la semaine, vous l’avez lu et après vous le reprenez régulièrement et puis vous regardez comment appliquer les techniques

Vous vous dites : je vais démarrer une nouvelle habitude, eh ben, on ouvre le guide et on y va. Ca peut être à n’importe quel moment, on se dit tiens tout va bien dans ma vie, je veux en profiter parce que je suis bien à l’aise, je vais démarrer une nouvelle habitude qui me fait du bien.

Ce livre ne donne pas de méthode magique, juste des méthodes pratiques, pragmatiques et durables.

Le lien d’achat pour te procurer le livre est ici

https://www.utip.io/v/d40zpOTY

esse

Les rêveries d’Esse

Mon avis :
Ce livre érotique repousse les limites de la bienséance et aborde le plaisir féminin. Dans ce livre on parle de tout type de pratique, SM (sado maso) avec un maître qui impose des choses à sa soumise. Cela a fait changer mon regard sur le sujet. Je m’étais déjà documentée sur le sujet, sur des personnes qui pratiquent le SM entre autres et je me demandais quel plaisir on pouvait avoir avec ces pratiques.
Dans ce bouquin, j’ai découvert Esse qui s’amuse dans une relation de domination. Elle est poussée dans ses retranchements, avec la règle d’or : elle est consentante.
Elle a choisi son homme. Il fait exprès de lui imposer des épreuves, si elle ne veut pas le faire, elle ne le fait pas. Elle est consentante et c’est un jeu entre eux donc c’est à dire que lui la connaît quand même et la connaît intimement et pas uniquement dans le sens physique.
Une lecture intéressante qui a ouvert mes horizons. 
A recommander à ceux qui aiment l’érotisme et les histoires de femme libre.

Retrouve l’intégralité de mon avis sur YouTube

Lien d’achat pour te procurer le livre 

mur du temps

Le mur du temps

Mon avis :

Pour comprendre sa propre vie, il faut parfois subir celle d’un autre. Dans ce roman, Benoît, un jeune étudiant en histoire de 25 ans, va au mémorial de la shoah avec Jennifer, sa voisine dont il est secrètement amoureux. Il touche un mur qui fait partie du musée et là, il ressent des sensations très étranges. Il se retrouve à la place de benjamin 25 ans qui vit à Lodz en Pologne et qui est aux prises avec les maquereaux, au pied de ce même mur. Ce sont des juifs, recrutés pour maltraiter les autres dans le campement.

J’ai eu du mal à lire dans le sens où c’était tellement empreint de vérité et c’était tellement bien raconté, justement on s’attache aux personnages. On a Benoît qui est dans le corps de Benjamin, on a envie qu’il revienne en 2016 pour qu’il retrouve son époque, sa vie, Jennifer dont il est amoureux et qui puisse vivre enfin son histoire d’amour avec elle. Mais on n’a pas envie de renvoyer le pauvre Benjamin à Loos dans le campement pour qu’il y meure ou alors qu’il recommence à être maltraité par les maquereaux ou les nazis, à bosser comme un malheureux, à se demander si demain, il ne va pas partir dans un campement pour se faire exterminer. J’étais sans arrêt en train de me dire, mais purée, je ne veux pas perdre l’un ni l’autre. Comment faire ?

Mon personnage préféré est Albert, au milieu de tout ce bourbier, pour sa formidable énergie dans cette situation inhumaine. J’ai eu un gros coup de cœur pour ce tonton Albert qui est une force de la nature mais aussi une force de caractère. C’est un homme adorable, complètement dans son époque, mais qui donne cette force à Benoît de continuer. Quand ils ont tout perdu, ils n’ont plus rien à manger ou presque, ils ont vu toute leur famille partir, ils sont traités comme des sous-hommes mal nourris, ils n’ont plus rien. Il leur reste l’espoir. Celui dont Albert nourrit Benoît.

Va-t-il revenir en 2016 ? Lisez le livre pour savoir.

Le lien d’achat pour te procurer le livre est ici

https://www.utip.io/v/pP2PAsWi

Gracieuses lectures

Mes gracieuses lectures de 2020

Cette année, malgré le confinement, je ne pense pas avoir pu lire autant que je l'aurais voulu, parce que les autres activités prenaient le dessus. Mes lectures sont toutes ici, avec mes retours de lectrice.

Gracieuses lectures

Mes gracieuses lectures de 2019

Et j'en ai lu des livres ! Tous mes articles sont écrits sur mon blog d'overblog

gracieuses-nouvelles

Mes gracieuses lectures avant 2018

J'ai proposé ici les lectures qui m'ont le plus marqué, des livres dont je parle et que je recommande encore aujourd'hui.