fbpx
stnicolas2016

Lettre à Saint Nicolas en 2019

« Mon cher Saint Nicolas,

On approche du 6 décembre, je sais, tu trépignes d’impatience à l’idée de lire ma lettre. C’est normal, ils ressentent tous ces émotions fortes à l’idée que je m’occupe d’eux. T’inquiète, je t’en prépare une belle que le père Noël, il en sera jaloux. Surtout que je t’ai écrit en 2016, en 2018 et je t’écris encore maintenant ! Tu vois l’honneur ! Ça mérite bien un petit chocolat, non ? Surtout que j’ai vu qu’on en vendait déjà dans les magasins dès le mois d’octobre, à côté des décorations d’Halloween, et des bonbons pour les enfants. Oui oui, du chocolat à ton effigie. Et même des spéculoos… Ils ont osé.

Bon, donc, parlons de jouets. Toujours le même sujet. Celui que tout le monde veut, qu’on nous vante à longueur de journée sur la télévision, entre deux dessins animés, sur les catalogues qu’on nous a envoyés dès le mois d’octobre, en même temps qu’Halloween… En passant, tant que j’y suis, il n’y a personne qui s’est déguisé en Saint Nicolas gore ? Ça pourrait donner quelque chose de sympa, avec la tête du père Fouettard sous le bras. Ah non, pardon, on ne peut pas transporter des fausses têtes, et encore moins d’un homme de couleur. Personnellement, si je vois un père Fouettard avec une faux ensanglantée et une tête blanche barbue, je le félicite aussi, mais soit… Bon, j’en étais où ?

On refait le monde, c’est bien, mais faut quand même pas perdre le fil ! Je sais que tu n’es pas fêté de partout, mais si les gens n’ont pas de goût, ce n’est pas de notre faute. Regarde, il y en a déjà qui confondent Pain au chocolat et Chocolatine… Alors de là à connaître ton existence, tu vois que la route est encore longue… Bref ! Tout le monde n’a pas la chance d’être initié aux rites des hauts de France, de la Bourgogne et la Franche-Comté, ou des Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Russie. Là où il y a des gens civilisés, quoi.

 

Mon cher Nico, tant que j’y pense, les menottes avec la moumoute rose, du coup, tu me les fournis en moumoute rouge ? Comme ça, on sera raccord, ce sera bien. Il faut co-or-don-ner ! Comme les dernières années, tu me fournis le chocolat, je te fournis les spéculoos. La bière aux spéculoos, pourquoi pas, mais c’est quand même vachement sucré. Tu as aimé, toi ? »

Voix off : – Rouge ! Pouvez-vous vous concentrer sur la fête de Saint Nicolas, au lieu de partir dans tous les sens ?

– Mais t’es pas drôle ! Bon, OK, tenue rouge. Les sous-vêtements aussi ?

– GRACIEUSE !

– Écris !

 

« Nico, tant que t’y es, tu peux prévoir un jouet pour mon assistant ? Une voiture de pompier, c’est classique, mais il aime toujours. Pour moi, le déguisement de pompier m’ira très bien. Non, pas pour moi, rassure-toi. C’est pour offrir. »

– Bon, on a parlé de cadeaux. Uniquement pour les enfants, et encore, non, théoriquement, on n’offre que du chocolat.

Voix off : – sauf quand on l’a déjà mangé ! Hum ? Tssss !

– Silence dans les places à 5 francs. Continue à rédiger la lettre.

« J’ai décidé cette année de te mettre en concurrence avec le père Noël, t’as intérêt à gérer pour les cadeaux. Ben oui, c’est la crise, et maintenant, on change la donne. Vu qu’on préfère d’abord savoir si le public va suivre, on fait un quickstarter, ou un financement collaboratif, on fait payer les gens, qui achètent un truc qu’on leur promet, sur une belle photo, avec leur nom sur la boîte, ils sont contents, les entrepreneurs partent en vacances aux Baléares avec le pognon et…

Tiens, ça me donne une idée, ça, t’es déjà allé aux Baléares ? »

Voix off : – moi ?

– Mais non ! Je parle à Nico ! Écris et tais-toi.

« Bon, Nico, les gosses ont trop de cadeaux. Tu les remets en vente sur des sites de 2è main, à moitié prix, tu feras encore du bénef, et on partage. Ben oui, j’ai bien le droit à ma part pour le business. Je te prête mon assistant pour faire la mise en vente. Ils ne verront pas la place, ils en ont déjà bien assez. Tu récupères quelques jouets par-ci par là, des boîtes vides pour les enfants de moins de 3 ans ; de toute manière, il n’y a que ça qui les intéresse, et le tour est joué. Tope-là. »

– Baisse ta main, toi, tu ne peux plus écrire.

« Ah oui, autre chose, pourquoi on n’a pas encore une Sainte Nicolette ? Tant que j’y suis, puisqu’on féminise tout en ce moment, au nom du féminisme et de la mise en valeur des femmes, de la parité et de cette connerie de droit d’avoir autant d’hommes que de femmes dans chaque rôle et parce que c’est connu qu’elles ont besoin d’avoir un alter ego masculin pour être mieux vues… On sait bien qu’elles ne savent pas exister par elles-mêmes, n’est-ce pas ? Bon, trêve de plaisanteries. T’as une place de mère fouettarde ? Allez, sois cool ! On s’amuserait bien tous les deux. On fait ça ? Je prends la place, ne cherche plus. Si tu veux que je sois de la bonne couleur, on gère aussi. Sinon, je reste de la bonne couleur, pour ne pas causer d’histoires. Mais euh… C’est quoi la bonne couleur, finalement ? Parce que bon, je vais déjà devoir assumer de révolutionner les traditions, si en plus, je dois choquer en me maquillant en noir pour faire la mère Fouettarde… laisse tomber. C’est bon, je me dévoue. Faut juste prévoir un supplément de crème marronnée pour mes longues jambes, mais mon assistant va gérer. T’inquiète.

Ou du doré ? Je viens d’apprendre qu’ils veulent lancer une nouvelle mode pour ne plus choquer les bien-pensants. Si on n’a plus de méchants à détester, où va le monde ?

Dans 5 jours, tu vas passer dans les maisons de bonne famille et de gens ruinés par tous les cadeaux qu’ils doivent faire à cette période. Saint Nicolas plus Noël, oui, on ne nous épargne pas dans le Nord de l’Europe.

Que dit l’adage ? Quand on aime, on ne compte pas ?

Ben si, quand même un peu. Surtout quand il y a plein d’enfants jeunes dans votre famille et que vous faites des cadeaux à tous. Fallait y penser dès le début ! Un enfant entraîne l’arrivée d’autres, ça leur donne des idées ! C’est comme une épidémie après ! Et même vous, vous en prenez pour 10 à 12 ans ! Incompressible ! Et extensible à l’infini des envies des couples de se multiplier ! Mais votre budget à vous, il n’est pas aussi grand que la dette du… »

Voix off : – Doucement Gracieuse, un peu de bière de Noël ou vous n’allez jamais terminer ce calendrier de l’avent en bon état. On va écrire une notice par jour. Ce sera meilleur pour vos nerfs et mes tympans. Je vais appeler votre nouveau kiné pour une séance en urgence.

« Merci Saint Nicolas, pour les cadeaux que tu vas nous apporter, surtout ma voiture de pompier.

 

L’assistant et Gracieuse »

Retrouve ici toute la gracieuse correspondance pour avoir des modèles de lettre, pourquoi pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.