Camille Holleville

Recreature – Interview de Camille Holleville

Camille est une institutrice passionnée, que j’ai connue aussi par d’autres échanges de plume à d’autres occasions. 

Retrouvons ici son interview autour du Récréature

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 1 questions sur… Toi. Présente-nous la récréaturienne / récréaturice

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

 

  1. En musique ou non ? Est-ce qu’il t’est arrivé de danser sur une musique pendant que tu réfléchissais à ton texte du jour ?

 

Toujours en musique ! C’est une réelle source d’inspiration pour moi et je puise mes idées souvent ce que j’écoute. Je me souviens même avoir eu une idée pour mon texte du jour en plein concert, un soir (mais pas de pleine lune) ; j’ai sorti mon téléphone non pas pour filmer le groupe mais bel et bien pour écrire ! Donc remuer mon popotin en écrivant : certes oui !

MARDI – Jour de Mars – Récréaturien certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 2 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

Rho, mince !

 

  1. Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?
    En 280 caractères, bien sûr. Elle comptera !

 

Ô belle et douce Gracieuse aux jambes affriolantes ! Oseras-tu, un jour, me montrer le bout de tes orteils que j’ose imaginer derrières ces belles chaussures noires ?! Ah, très chère ! Comme je me languis de nos échanges textuels qui me faisaient vibrer. Ton humour, ta gentillesse et ta douceur face à ton secrétaire me laissent en émoi.  

 

Pile poil !

 

  1. Peux-tu lire des Haïkus ?

 

J’ai énormément de mal à les comprendre. Il m’a fallu un sacré bout de temps pour me faire à ce type d’écrit et à en comprendre le sens. Plus il y a de mots, plus je suis satisfaite ! Difficile, la Rodrielle ^^

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant que récréaturien/ne. Tu as 3 questions

 

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

OUIIIIIIII

  1. Ton signe astrologique ? Je dis régulièrement que certains signes sont moins animés que d’autres, est-ce que cela pourrait influencer les réponses dans le récréature ? Certains textes seraient plus mous que d’autres ?

Sagittaire. Eyh ! Il y a « sage », dedans ! C’est un signe !
Je ne pense pas que cela joue sur l’écriture des récréaturien/nes, dans le sens où c’est aussi une question d’humeur du jour, d’entrainement aussi. Mais sur le caractère, clairement qu’il y a une influence ^^

 

  1. A quel moment écris-tu ? As-tu regardé le ciel pour t’aider à trouver une idée ? (les étoiles, les nuages, la pluie…)

 

Dès que l’inspiration vient à vrai dire où quand j’ai le temps de me poser. Ca a souvent été le soir, tout de même. Et étonnement non je n’ai pas regardé le ciel pour trouver, alors que je suis une éternelle rêveuse et que j’adore ça ^^

 

  1. Décris-nous ta position préférée.
    Pour écrire autour du challenge ?

 

C’était souvent sur le canapé, posée sous un plaid avec le feu devant, ou sur le pc, donc assis sur le fauteuil du bureau et musique à fond. Quel que soit le moment, il y avait toujours une tasse à café à côté de moi (#accroalacaféine)

Camille Holleville

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de ton challenge. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

 

  1. Un juge te demande de défendre ton challenge devant sa cour. Que lui dis-tu ?

Je lui dirai que mon challenge aura été un vrai moment d’introspection pour moi et, surtout, un exutoire car écrit pendant une période où beaucoup d’émotions tournaient dans ma tête. Et que c’est au plus profond de son cœur que les mots se trouvent et que c’est de là que tout part, c’est grâce à ce que l’on a au fond de soi que l’on arrive à écrire de belles choses. Et pour le coup j’ai trouvé certains de mes textes pas mauvais ^^ Et puis, flûte de bec, ils méritent d’être lus ! Namého !

 

  1. Comment t’inspires-tu ? Substances liquides ? Substances solides ? Odeurs particulières ?

La musique m’inspire énormément. Elle a une grande place dans ma vie à l’origine et c’est de la musique que part tout ce que je peux écrire. Où je mets l’ambiance musicale en fonction de ce que je souhaite écrire, aussi. Le café est une substance inspirante aussi, ou tout du moins nécessaire. Comment ça, c’est mal passé 5 tasses/jour !?

 

  1. Comment réduire à 280 caractères ? Est-ce qu’il t’est arrive de trancher dans le vif ? Supprimer une phrase entière ou une idée ?

Troooooop dur !! Bon sang que c’était frustrant ! Bon, pour certains challenges, 280 caractères c’était trop, mais dans la grande majorité des cas j’ai dû changer la tournure des phrases, enlever des mots, tricher en enlevant une virgule (shame on me !), etc… Une fois, j’étais tellement frustrée que j’ai écrit en commentaire tout une suite à mon texte ^^ J’étais trop inspirée ^^

 

  1. Ta muse Inspiration t’habite-t-elle souvent ? Même en dehors du challenge ?

Souvent oui. L’écriture est une réelle passion et dame Inspiration vient toquer à la porte très souvent, presque tous les jours. Le challenge m’a permise surtout de l’écouter et de prendre le temps d’écrire, chose que je ne fais pas habituellement malheureusement.

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière la récréaturienne… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de mots et de réflections bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

  1. Chocolat Suisse ou Belge ?
    Du genre de nourriture qui inspire pour écrire, quoi !

 

Les deux ! Qu’importe, pourvu que le chocolat soit en grande quantité et à disposition ! Ca marche aussi avec le fromage d’ailleurs.

 

  1. Pastafariste ou d’une autre religion ?
    Ou, dame Inspiration peut arriver par les pâtes aussi…

 

De religion chrétienne. Très importante pour moi, d’ailleurs parce que ça fait aussi partie de moi (et d’un des textes du Challenge). Se sentir soutenue, protégée et aimée quoiqu’il arrive. Il est pas mal dans le rôle de motivateur ^^

 

  1. Un mot idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, celui que tu pourrais te répéter tous les jours.

« Sourire » Parce que sans lui, rien ne va. Même si on a le moral dans les chaussettes, si tout semble aller mal, sourire pour soi, pour les autres, ou en recevoir un dans la rue et la lumière revient dans notre cœur. Rien ne vaut le sourire d’un de mes élèves lorsqu’il réussit à mettre son manteau tout seul et qu’il est trop fier ; c’est ça le bonheur !

SAMEDI – Jour de saturne et jour de repos, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

  1. Portes-tu une tenue particulière pour écrire avec le mot du challenge ?
    Satin, dentelle, coton ?

Pilou Pilou ! De la chaleur et du cocon pour trouver l’inspiration.

 

  1. Un des textes dont tu es le plus fière : que voudrais-tu en dire ?

Le jour 13. Celui que je n’ai pas réussi à arrêter et que j’ai continué en commentaire. Celui qui me parle le plus, en ce moment. J’ai toujours aimé les textes sombres, ceux qui viennent réveiller les tourments de l’âme. Dans celui-ci, c’était justement le cas ; le Cauchemar rôde, tente désespérément de remporter la bataille… Mais la force que l’on a en nous est plus puissante et le terrasse, le transforme, pour que l’on puisse toujours garder le contrôle. On est maître de sa vie et nous sommes les seuls à pouvoir la rendre belle et lumineuse. On en est tous capables. Voilà ce que ce texte voulait dire.

camille Holleville

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce. Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche pour parler de ce qui t’intéresse dans le challenge récréature.

 

En 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

  1. Combien de temps pour conclure ?
    Ton texte, bien sûr !

Ce challenge a été une belle et grande expérience, avec un impact bien plus important que ce que l’on peut imaginer, au final. On pense que c’est juste un texte par jour, pif paf pouf, mais c’est bien plus que ça. En relisant ce que j’ai écrit, je me suis rendu compte que je suis allée chercher du vocabulaire, j’ai changé mes tournures de phrases et suis allée imaginer des choses totalement différentes que ce dont j’ai l’habitude d’écrire. C’était chouette d’être contrainte dans le nombre de caractère et dans le mot à utiliser, sa demande une vraie gymnastique de l’esprit. Et ça m’a obligé aussi à prendre le temps pour quelque chose que j’aime faire : écrire. Sans oublier tout ce partage autour, avec les autres récréaturien.ne.s : les lire m’ont inspirée aussi (et m’ont souvent bien fait sourire).

Merci infiniment pour cette belle opportunité ! A refaire !

Merci pour cette jolie interview et ce moment de nostalgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.