Gracieuse interview de San Vieri

San Vieri m’a contactée pour me proposer de lire un de mes romans, ce qui arrive très rarement, en général, les auteurs me proposent de lire leur livre, pas le mien. J’ai lu le sien aussi, et bien sûr, je l’ai interviewée. La base ! 

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Autrice

 

Je suis née à Toulouse en 1973, mais je n’y ai pas vécu longtemps. Le divorce de mes parents a fait que j’ai grandi en région lyonnaise. Adieu les accents toniques appuyés et bonjour les « eueueu » à rallonge du Dauphiné. Un autre destin m’attendait, pas le choix, j’ai du m’adapter.  

Très tôt, l’imaginaire m’a conquise. J’inventais des histoires et des univers pour jouer avec mes playmobils, cela pouvait durer des semaines entières. Je suis une fille et j’en suis fière pourtant je n’ai jamais joué à la poupée de ma vie. L’aventure et l’action, les histoires de cape et d’épée et la science-fiction, voilà ce qui me faisait vibrer. Et si en plus il y avait un beau prince, un preux chevalier ou un capitaine de vaisseau au cœur tendre, alors là…

Ensuite, le tourbillon de la vie m’a emportée. Qu’ai-je fait ces vingt dernières années ? Métro-boulot-dodo. Oui. Comme une imposante majorité de gens. J’ai aussi rencontré l’amour de ma vie avec qui j’ai eu deux beaux enfants.

 À 43 ans, j’ai profité d’une pause dans ma vie professionnelle pour me lancer dans l’écriture. Une passion qui couvait, mais qui n’avait jamais pu s’exprimer, faute de temps. L’idée de mettre à profit mon imagination m’est apparue comme une évidence. Dès lors, l’envie irrépressible de coucher sur le papier, les aventures qui peuplaient mes nuits ne m’ont plus lâchée. Je me suis ouverte à d’autres horizons, j’ai fait d’enrichissantes rencontres. Ce premier roman signe l’aboutissement d’un projet personnel qui a chamboulé beaucoup de mes certitudes.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

 

1.   As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?
(dans ta vie personnelle, professionnelle, pour toute tâche ingrate, etc.)

La famille. Dans ma vie personnelle, on tente de fonctionner en communauté. On s’arrange et l’on s’aide selon nos emplois du temps. Pour ce qui est de la promotion de mon livre, ma fille s’occupe des réseaux sociaux, mon mari tente de le vendre à tous ses clients et j’ai aussi une nièce qui a fait office de Beta lectrice.

 

2.   Quel est ton objet fétiche ?
(Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

Mon téléphone. Pas très original, mais c’est le seul qui me suit partout. Et sinon mes pierres. De différentes tailles et formes, de différentes essences, elles embellissent mon bureau et je les manipule souvent lorsque je manque d’inspiration.

 

 

3.   Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?

Génial ! Un bon repas dans un restaurant, une bonne bouteille de vin et des discussions enrichissantes. J’adore écouter, comprendre, analyser. Je trouve qu’il est important de se créer du réseau afin de pouvoir s’entraider. De belles amitiés naissent souvent de ces rencontres.

 

 

4.   Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Dans mon idée, le lecteur idéal serait celui qui réussirait à se projeter facilement dans l’histoire.   Qu’il vibre, qu’il s’émeuve, qu’il s’interroge. Réussir à ne provoquer ne serait-ce qu’une seule émotion suffirait à me satisfaire. Mais pour que je le sache, merci de laisser un commentaire !

 

5.   Un de tes personnages à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

Jaxson, un écorché vif torturé par ses démons. Malgré son arrogance, je le trouve attendrissant.

Si je pouvais lui donner un conseil, je lui dirais de prendre ses cliques et ses claques et de fuir aussi loin que possible. D’arrêter de jouer les héros, car il n’est pas responsable de tous les maux de l’humanité.

 

6.   Décris-nous ta position préférée.
Pour écrire ?

Aïe. J’ai écrit mon premier roman sur ma table de salon avec un PC portable. Une très mauvaise idée, car cela m’a valu une tendinite au bras gauche, non encore guérie à ce jour et des douleurs faramineuses aux cervicales. Du coup, pour toutes les occasions de cette dernière année, je me suis fait offrir une table de bureau réglable en hauteur, des repose-bras, deux écrans déportés et une chaise ergonomique. Avec tout ça, je suis au top maintenant. Ah oui et aussi, il faut que je sois face à une fenêtre, c’est très important pour moi pour que je me sente bien.

 

7.   Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?
Satin, dentelle, coton ?

Ô là là, j’ai honte de le dire, mais pour être honnête ma tenue de prédilection est le survêtement en hiver et le short en été. J’écris très tôt le matin, à peine suis-je réveillée que déjà le clavier m’appelle. 

Je me sens à l’aise comme ça, mais pourvu que personne ne sonne à la porte !

san vieri

MARDI – Jour de Mars – Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

 

1.   Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

Mon genre de prédilection ? Le fantastique et s’il y a de l’amour, c’est la cerise sur le gâteau. Pour les films, j’aime la même chose. Je suis tellement admirative des créateurs d’univers parallèles. Je trouve ce talent formidable, et je me régale de cette imagination de génie. Je cite les œuvres ou les auteurs, réalisateurs ?

Va pour les œuvres, ce sera plus parlant. Harry Potter, le seigneur des anneaux, Narnia, Game of trône, Kushiel, Arkane . Dans mon enfance les Ewoks, Star Wars, voyage au centre de la terre, Willow, le tour du monde en 80 jours, les trois mousquetaires, les Indiana Jones. J’adore aussi les récits historiques, les épopées, les aventures dans des contrées lointaines, l’exotisme.

 

J’ai longtemps joué aux jeux vidéo, jusqu’à ce que je sois dépassée par la technologie des nouvelles consoles. Je me suis arrêté à la Wii… Mais la geek au fond de moi ne se laisse pas abattre, et je me défoule avec mon smart phone.

 

 

2. En musique ou non ?

Pratiques-tu l’écriture en musique ou non ?

Non, impossible. Il me faut un silence absolu pour pouvoir écrire. Par contre, sous la douche, en cuisinant, en faisant le ménage, elle m’est indispensable. Avec une petite préférence pour les chansons à textes qui nourrissent mon inspiration.

 

 

3. Comment peut-on te séduire ?

En étant vous-même, tout simplement. La diversité est une richesse dont je ne veux pas me priver.

Bien sûr, on parle de relations humaines en général hein ? En revanche, la radinerie et l’avarice sont deux défauts absolument rédhibitoires pour moi… Et croyez-moi ce n’est pas une question de moyen !

 

 

4. Lis-tu en Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?
(Ou si tu ne lis pas : Adepte aux films TV ou écran ? Ou juste le son pendant que tu fais autre chose ?)

Je lis les deux. J’ai une préférence pour le papier lorsque je suis chez moi, mais la liseuse c’est vraiment pratique pour les voyages, la plage et la piscine. Les audio livres j’ai testé aussi en conduisant, c’est super.

 

 

5. Lis-tu des confrères ?
(Ou BD, revues, nouvelles, etc… fonctionne aussi si tu ne lis pas)

 

Absolument. Je lis tous les genres, vraiment tous les genres. J’ai quand même une préférence pour les romans. Les BD, j’en lisais beaucoup étant jeune, mais plus maintenant.

En vieillissant, je sors plus volontiers de ma zone de confort pour découvrir de nouveaux auteurs. Je m’intéresse aussi à pas mal de sujets sociétaux, à la philosophie. 

 

6. Lis-tu des notices ?
Même de jeux vidéos

 

Si vraiment je suis obligée, c’est-à-dire si je ne m’en sors pas par moi-même grâce à mon intuition.

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

 

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

r

1.   Ton signe astrologique ? Je dis régulièrement dans mes horoscopes que certains signes sont moins animés que d’autres, qu’en penses-tu ?

Je suis sensible à l’astrologie et même la Chinoise ! J’ai lu de nombreux ouvrages qui parlent de cette science. Je suis cancer ascendant lion et rat en signe chinois. Je crois à l’affinité entre les signes, à condition que le thème astral soit sérieusement étudié. Et oui, je prendrai volontiers une bière !

 

 

2.   Comment inventes-tu tes titres ?

J’avoue avoir beaucoup de mal avec les titres. Ils ne me viennent pas naturellement.

 

 

3.   Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?

          J’ai été obligé de m’y mettre, un peu. Heureusement, ma fille de 21 ans m’aide beaucoup.

 

 

4.   Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?

Pour l’instant, cela ne me dit rien. Je pourrais coacher un ou une ami en mal de confiance, je pourrai l’aider à reprendre pied, mais conseiller un autre auteur, non.

 

 

5.   Jusqu’où irais-tu pour un salon ?
Distance, demandes, etc…

Cela dépend. Si les restaurants sont ouverts, je peux aller loin et coupler cela avec une visite touristique. Découvrir le terroir, la gastronomie et les particularités des régions me plaît beaucoup.

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

 

1.   Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

N’ayez pas peur, ceci n’est qu’une fiction. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite. Alors ? Voulez-vous tenter l’aventure ?

 

 

2.   Où peut-on te trouver sur Internet ? (Réseaux sociaux, site, salons…)
Ton adresse postale ? hé hé hé  (tu peux donner les adresses pour aider à les trouver plus vite)

Normalement, on doit pouvoir me trouver partout, car je suis distribuée par le groupe Hachette. J’ai une page Facebook, un compte Instagram et twitter sous mon nom d’auteure San Vieri.  J’habite à Septème, un petit village isérois où l’ambiance est toujours à la fête !

 

 

3.   Combien de temps pour conclure ?
Ton livre, bien sûr !

3 ans ! Oui, c’est long. J’ai dû concilier mon travail et l’écriture. Les recherches et la documentation m’ont aussi pris beaucoup de temps.

 

4.   Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Homme sandwich ? L’idée me plaît bien, mais je n’en ai pas les moyens !

À part les réseaux sociaux, et le bouche-à-oreille, je ne fais rien d’autre. Les chroniqueurs/euses aident considérablement à la promotion d’un ouvrage. Je les remercie grandement pour leur soutien.

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

1.   Chocolat Suisse ou Belge ?

Suisse. J’aime le chocolat « brut » sans ganache, crème, fourrage à toute sorte de parfum. J’avoue avoir une préférence pour le noir.

 

 

2.   Pastafariste ou d’une autre religion ?

Universaliste. Je crois en un dieu unique qui aimerait tous les hommes inconditionnellement.

 

3.   Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

-En amour, mon cœur appartient déjà à quelqu’un d’autre. En amitié, je suis ouverte à toutes nouvelles rencontres. Si je t’invitais au pub histoire de faire connaissance. Es-tu fan de musique irlandaise ?

san vieri

SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

1.   Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Tout ce qui rend les échanges conviviaux ne saurait me déplaire. Je suis une bonne vivante.

 

 

2.   Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

Je préfère offrir un service sans attendre de retour. Le plaisir d’aider un ami n’a pas de prix.

Lorsque les échanges se font en bonne intelligence et avec sincérité, on ne parle pas de paiements, mais plutôt de partage. Pâtes, pâtés, fromage et saucissons, peu importe, du moment qu’on mange tout ça ensemble.

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce.
Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche pour parler de ce qui t’intéresse et conclure cette interview. En 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

 

1.   Au resto, entrée ou dessert ?

Je suis plutôt entrée. Les mets salés ont ma préférence et pareil lorsque je cuisine.

Tout d’abord, je tiens à remercier Gracieuse, qui m’offre cette séance de kiné dont je ressors enthousiaste et revigorée. Je la remercie de permettre aux auteurs de se faire connaître, cette générosité est tout à son honneur.  

Pour conclure, je vais essayer de vous donner envie de découvrir Une force insoupçonnée.

Embarquez pour la Colombie et éprouvez le lien inébranlable entre Alice et Thomas. Dans un contexte et une situation des plus angoissante, leur amour fraternel semble tout surmonter.

Découvrez l’insaisissable Geronimo auquel Alice doit se fier pour sauver son frère. En plein questionnement, la jeune femme se plaît à découvrir cet homme fort et touchant à la fois…peu à peu le désir et l’attirance se mêlent à une course effrénée contre la montre !  

Action, danger suspense, passion et psychologie sont les ingrédients de ce thriller qui je l’espère vous séduira.

san vieri

1 réflexion sur “Gracieuse interview de San Vieri”

  1. J ai adoré ce livre, il m a plus des les premières lignes, je lis que le soir et des le repas terminé j allais retrouvé Jeronimo et Alice pour leurs aventures, merci à Sam de m avoir fait voyager et vite le prochain livre.

    Bises à la famille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.