Recreature – original edition 2024

Retrouve le Recreature original edition 2024

Pour comprendre le fonctionnement, tu peux lire l'article qui t'explique tout ici sur cette page

Lis ici ma composition quotidienne, qui aura lieu tout au long de ce mois de février ! 

jour1


Je suis dans le train, assise dans un wagon, appuyée contre la fenêtre, en regardant les paysages circuler.

Les DIVAGATIONS de mon esprit commencent. Les animaux que je vois, paître ou marcher, entament une danse rythmée par mes doigts qui tapotent sur la tablette.



Je GOUTE au plaisir du voyage. 
Des personnes entrent avec leur valise à la main, d'autres, leur sac de travail. Et moi ? Je tourne la tête pour retrouver mes animaux et mes personnages fantasmagoriques, comme un lièvre qui court, un sac de docteur à la patte


jour2
jour3




Mais que fait cet homme contre l'arbre ? Il est occupé à uriner ? Quelle scène SAUGRENUE surtout dans un train ! Nous passons trop vite, je n'ai pas le temps de faire une photo drôle ou de filmer pour me moquer de ce malotru.




Une rencontre ! Un homme vient me parler avec un grand sourire. Oh, j’ai un TROU, comment s’appelle cette personne qui me parle depuis dix minutes ?

Je réponds pour faire société, poliment, en restant vague parce que je veux éviter une gaffe que je vais regretter.

jour4
jour5



Je replonge dans mon univers fantasmagorique où un chapelier me propose un thé et quelques gâteaux. Nous échangeons nos adresses mutuelles pour nos couvre-chefs. Et quand il m'indique le secret d'un chapeau réussi, j'entends un enfant PLEURER et hurler de toutes ses forces

Recevoir mes gracieusetés

Tu aimes parler de livres, de lectures et échanger sur différents sujets dans les romans ? Tu es à la bonne place alors rejoins-nous et reçois mes doses pour être informé de ce que je te propose.



Libérée, délivrée, le wagon se vide. Un peu de tranquillité dans cet univers bruyant ! Mes oreilles s'apaisent, mon cerveau retombe dans sa douce torpeur. Mon imagination reprend le dessus quand la porte s'ouvre sur de jeunes JUMEAUX.

 Ciel, l'image de deux chauves se profile
recreature J6
jour7



Vite, je plonge sur Flash, la brouette qui m’accompagne, avant qu’ils ne veuillent l’envahir, cette bande de terreurs. Ils la regardent déjà avec envie. Elle ne supportera pas les mouvements nerveux de ces monstres. Le CHAPELIER installé face à moi, avec qui je parle, acquiesce.



Nous ne sommes plus dans un train, mais dans une JUNGLE où des animaux d’apparence douce et gentille, se transforment en bestioles féroces, alors qu’il n’est même pas minuit et que personne ne les a aspergés d’eau. Les plus anciens ont la référence du célèbre film de Spielberg.

jour 8
Jour9



Le train s’arrête à la station Quai des huitres. La porte s’ouvre sur un monsieur en costume, au chapeau et aux gants troués. Je regarde le chapelier avec un sourire en coin puis le monsieur corpulent, dont le ventre ressemble à celui d’un MORSE. Mais quelle histoire mes amis !



Du haut de ma brouette, l'ambiance monte, les autres voyageurs tapent dans leurs mains. J'apprécie le moment et en même temps, je BRULE de leur donner mes marque-pages pour montrer que je sais aussi écrire. Une chose à la fois. Restons dans l'instant présent.

jour11
jour12



La porte s'ouvre sur... L'accompagnateur de train. Celui qui exige régulièrement que je sorte de ma brouette. Voici qu'il tape dans ses mains avec nous et qu'il reprend le refrain ! C'est le monde à l'ENVERS ! Que cette belle journée reste gravée dans ma mémoire !



Les GSM sortent des poches ou se présentent en l'air pour enregistrer ce moment hors du temps. 

Quelle joie de partager un air populaire ! Je passe le TEMOIN à mon voisin pour qu'il entonne notre nouvelle interprétation. L'harmonie de nos voix, nous la travaillerons plus tard...

jour13
jour14



Attiré par les chants, un voyageur vient de changer de place pour se joindre à nous. Il agite la tête, animant le DRAPEAU vissé sur sa casquette. Quel joli couvre-chef ! Comme j'aimerais en porter un comme lui...



— Qu'on lui coupe la parole !
— Elle chante, laissez-la s'amuser !
— Elle a une voix de crécelle... Je n'aime pas !
Je sors cette dame habillée de rouge acariâtre manu militari. J'ai à COEUR de conserver cette joyeuse folie installée dans le wagon.

jour15
jour16

— Ils m'entraînent au bout de la nuit... Les démons de...

Ce refrain du groupe IMAGES résonne sur les vitres, ouvertes suite à la buée que nous générons.

Sur le quai, certains voyageurs lèvent les bras et tapent dans leurs mains pour changer en choeur.



Tout le monde chante, tout le monde danse... Tout le monde est content. Et moi ? Je me savoure une bonne bière fraîche quand... L'accompagnateur de train le plus sévère arrive. Celui qui effraie même sa mère. Je repose ma bière. A voir ses yeux, j'ai envie de DISPARAÎTRE

jour17
jour18



Je pourrais voir la FUMEE sortir de ses oreilles. Je cache ma bière derrière mon dos. Les voyageurs du wagon se sont tus, prenant des airs coupables pour limiter sa colère.

On vous entend à l'autre bout du train ! Encore vous ! Je vous ai déjà dit que cette brouette doit rester




Je cherche une idée. Vite, réfléchir ! Trouver une source d'attention ! Par la fenêtre, je vois une queue en pompon se cacher dans les blés. J'entonne :

— Ce matin, un LAPIN...

 Mes voisins et partenaires de chant suivent en chantant à gorge déployée : A tué un chasseur !
jour19
jour20




L'accompagnateur me fusille du regard. Son autorité est sapée d'un bloc. Il n'ose nous demander nos titres de transport pour éviter une huée générale. Je lui souris sournoisement.

— Quand on a un QI d'HUITRE, les métiers disponibles sont peu nombreux.

 Comprendra-t-il l'allusion ?

Il se rengorge fièrement. Ses yeux m'indique un tout autre message que j'ignore et efface d'un grand sourire. Dans un geste grandiloquent, il nous annonce :

 — Allez, je vous fais une fleur pour cette fois ! Tentez toutefois d'être un peu plus calmes. Vous dérangez les voyageurs
jour21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut